Doigt dans les fesses, expulsion… Un défenseur brésilien craque en plein match et condamne son équipe

FOOTBALL Le geste du défenseur était vraiment loin d'être nécessaire...

A.L.G.

— 

A droite, Rodrigo, le défenseur de Ponte Preta.
A droite, Rodrigo, le défenseur de Ponte Preta. — NELSON ALMEIDA / AFP

L’olive qui passe mal… Alors que son équipe de Ponte Preta jouait sa survie en première division brésilienne dimanche, Rodrigo, le défenseur central de 37 ans, a complètement craqué en plein match et précipité la descente aux enfers de ses coéquipiers.

Alors que tout semblait fonctionner comme sur des roulettes, son équipe menant 2-0 à domicile contre Vitoria dans un match crucial pour le maintien en première div’, Rodrigo n’a rien trouvé de mieux à faire que de glisser son doigt dans les fesses de l’attaquant adverse Trèllez.

Le quatrième arbitre a balancé le coupable

Si l’arbitre central n’a rien vu, ce ne fut pas le cas du quatrième arbitre, qui a balancé le coupable et provoqué son expulsion. Réduits à dix, les joueurs de Ponte Preta ont coulé en encaissant trois buts et en perdant la rencontre. Petit détail qui a son importance, c’est la victime de cet attouchement malvenu qui s’est fait plaisir en inscrivant un triplé.

A l’arrivée, Ponte Preta est donc relégué en seconde division, ce qui a provoqué la colère des fans, qui ont envahi le terrain avant la fin du match et se sont battus avec les forces de l’ordre. Pendant ce temps-là, Rodrigo, l’homme au doigt, s’était planqué dans les vestiaires pour ne pas se faire lyncher par ses supporters. T’es un champion, champion…