VIDEO. Atlético-Real Madrid: En fait, le penalty chanceux de Griezmann n'était pas valable

FOOTBALL L’attaquant français a touché deux fois le ballon avant qu’il ne rentre dans le but…

N.C.

— 

Antoine Griezmann a inscrit un penalty chanceux lors de la demi-finale retour Atlético Madrid-Real Madrid, le 10 mai 2017.
Antoine Griezmann a inscrit un penalty chanceux lors de la demi-finale retour Atlético Madrid-Real Madrid, le 10 mai 2017. — Francisco Seco/AP/SIPA

On n’y croyait que moyennement, et puis l’Atlético nous a fait rêver.Battus 3-0 à l’aller sur la pelouse du Real Madrid, les joueurs de Diego Simeone ont parfaitement entamé leur demi-finale retour des Ligue des champions, mercredi soir. Saul est venu mettre un beau coup de boule sur corner dès la 12e, et puis Antoine Griezmann a inscrit un penalty quatre minutes plus tard, permettant à son équipe de croire à l’exploit… jusqu’au but d’Isco, juste avant la mi-temps (42e).

>> Le match à revivre en direct par ici 

Mais l’on va revenir un instant sur le peno réussi par notre Grizou national. En fait, il n’aurait pas dû être validé. A vitesse réelle, on avait bien vu qu’il s’était passé quelque chose, que le frappe n’était pas bien franche. Au ralenti, pas de doute : Griezmann s’est raté et a touché deux fois le ballon au moment de frapper.

Et toucher deux fois le ballon comme ça, et bien ce n’est pas valable. Comme le rappelle l’ancien arbitre Joël Quiniou sur RMC, « le joueur qui botte le ballon et qui rejoue celui-ci après l’avoir botté, avant d’avoir été joué par un autre joueur, est en infraction. C’est la loi 14 sur le penalty ». Il y aurait donc dû avoir coup franc indirect pour le Real.

Bon, ça n’a pas changé grand-chose au final. Le Real Madrid est en finale, et retrouvera la Juventus à Cardiff. Grizou et ses coéquipiers échouent encore une fois tout près du but.