UEFA: Michel Platini dit adieu à ses amis du football, «la conscience tranquille»

FOOTBALL L'ancien président de l'UEFA a fait ses adieux à l'instance à Athènes, où sera désigné son successeur...

W.P., avec AFP

— 

Platini, lors de son discours à Athènes
Platini, lors de son discours à Athènes — ARIS MESSINIS / AFP

Mercredi est un jour important pour l’UEFA. Michael van Praag, 68 ans, président de la Fédération néerlandaise, et son homologue de la Fédération slovène Aleksander Ceferin, 48 ans, sauront en ce jour qui des deux succédera à Michel Platini. Le Français a par ailleurs été autorisé à se rendre à Athènes, où se tient le congrès de l’UEFA qui en désignera le prochain président, afin d’y formuler un discours d’adieux.

« Je continue le combat judiciaire »

« Sachez simplement que ma conscience est tranquille », a assuré Michel Platini, suspendu quatre ans de toute activité liée au football. Et d’ajouter qu’il est « certain de ne pas avoir commis la moindre faute, et que je continue le combat judiciaire ».

Le triple Ballon d’Or a consacré la plus grande partie de son discours au rôle de son successeur et à sa vision du football. Ce dernier doit rester « un jeu avant d’être un produit, un sport avant d’être un marché, un spectacle avant d’être un business », a clamé Platini.

Pour Platini, il n’y a qu’un seul football

« Il n’existe pas plusieurs footballs, celui des grandes nations et celui des petites, celui des grands clubs mondialisés et celui des rendez-vous du dimanche entre copains, mais un seul », a-t-il appuyé, à l’heure où le football européen est sur le point de prendre un virage favorisant les élites continentales.

« Au revoir et merci […] amis du football, à bientôt », a conclu Platini, qui a fini son discours la voix un peu chevrotante, pris par l’émotion, avant de quitter la salle sous des applaudissements respectueux des représentants des 55 fédérations composant l’UEFA.