Coupe du monde 2018: A peine sorti de sa courte retraite, Lionel Messi reclaque avec l'Argentine

FOOTBALL L'Albiceleste prend la tête des éliminatoires sud-américaines...

R.B. avec AFP

— 

Lionel Messi fête son but contre l'Uruguay le 1er septembre 2016.
Lionel Messi fête son but contre l'Uruguay le 1er septembre 2016. — Natacha Pisarenko/AP/SIPA

L'Argentine a pris jeudi, pour la première fois depuis le début de la campagne de qualification pour la Coupe du monde 2018 en Russie, les commandes des éliminatoires sud-américaines, grâce au revenant Lionel Messi, décisif lors du choc contre l'Uruguay (1-0).

Après 47 jours d'une vrai-fausse retraite internationale, Messi a retrouvé l'Albiceleste et l'a sortie, comme souvent, d'un mauvais pas.

La star du FC Barcelone, qui avait décidé de tourner le dos à sa sélection fin juin, au soir d'un cruel et énième échec en finale de la Copa America 2016 (défaite aux tirs au but contre le Chili, comme en 2015) a marqué le seul but d'une rencontre fermée, presque étouffante.

Si l'Argentine a dominé la première période, il lui aura fallu attendre la 43e minute pour trouver l'ouverture sur un éclair de Messi qui a surpris la défense uruguayenne et Fernando Muslera avec un dribble suivi d'un tir instantané.

La joie argentine était de courte durée avec l'exclusion juste avant la pause du jeune attaquant de la Juventus Turin Paulo Dybala, mais l'Albiceleste, dirigée pour la première fois par Edgardo Bauza, a fait le dos rond lors d'une seconde période très physique et a résisté aux assauts de Luis Suarez et Edinson Cavani.

Avec cette troisième victoire de rang, l'Argentine totalise 14 points, soit un de plus que son adversaire du jour (2e, 13 pts).