Euro 2016: Comment ne pas se tromper en floquant son maillot des Bleus?

FOOTBALL Mettre le bon nom derrière le maillot que vous exhiberez fièrement après la victoire de l’équipe de France le 10 juillet, c’est tout un art…

Julien Laloye
— 
Pour faire un carton en soirée.
Pour faire un carton en soirée. — Capture d'écran/Romperelocho

C’est un sujet qu’on imaginait sérieux, limite chiant. Et puis nos internautes ont trop de talent pour qu’on saborde une bonne histoire par des considérations journalistiques. Alors yolo. La parole est à nos génies du flocage maillot. Deux types qui font se pâmer d’envie des milliers de supporters qui ont choisi de faire inscrire Griezmann ou Pogba dans leur dos.

Pour faire un carton en soirée.
Pour faire un carton en soirée. - Capture d'écran/Romperelocho

Julien, 27 ans, maillot floqué Zahia (et signé par RIBERY mon pote)

« C’est un maillot qu’on m’a offert, je me suis dit que j’allais faire un truc sympa au niveau du flocage. Au départ je voulais mettre Zahia 69, puis mon meilleur pote m’a dit de mettre plutôt 17, comme 17 ans. C’était en 2010. Comme je suis de Rambouillet, je me suis dit "il y a plus qu’à le faire dédicacer par Ribéry et Benzema". Bon, j’ai réussi à avoir la signature de Ribéry, mais au dernier moment j’ai été timide, je lui ai montré que le devant du maillot. Ça a été la photo la plus likée de mon profil facebook. Quand je me pointe dans un futsal avec, les mecs en face sont presque déconcentrés. Ils me disent "Sérieux, T’es un ouf toi", des choses comme ça. Ça fait rire les parents, les jeunes, mais ça commence à dater un peu. J’ai hâte qu’un nouveau scandale éclate pour refaire une blague ».

 

Pour faire un carton en soirée à Lyon.
Pour faire un carton en soirée à Lyon. - Caputre d'écran/Lyoniners

Kelian, 17 ans, maillot floqué Maraboumititi

« C’est un maillot qui m’a coûté 15 euros, en vrai j’ai aussi un officiel et j’aurais jamais fait un flocage comme ça, vu le prix. Pour Umtiti l’idée m’est venue avec Twitter, quand la blague est montée après les forfaits des défenseurs à la chaîne. On est une bande de potes à avoir décidé ça en groupe. Je l’ai porté au match de l’équipe de France contre l’Irlande et dans la fan zone de Lyon sur les autres matchs des Bleus, ça a bien marché. Il y a des gens qui voulaient me prendre en photo, d’autres qui rigolaient en disant "bien joué". Je ne sais pas si je le porterai souvent mais ça reste un maillot de l’équipe de France à l’Euro et ça me rappellera des bons souvenirs ».

Evidemment, tout le monde n’ose pas aller jusque-là. Alors hormis pour ceux qui ont décidé de faire apposer leur prénom au dos du maillot – une cause perdue — voici le petit manuel à suivre pour ne pas se tromper dans son choix.

  • Le flocage « troupeau de mouton » : Zidane en 98, Griezmann ou Pogba en 2016.
  • Notre avis. On n’aime pas trop, mais c’est un choix qui peut-être payant à très long terme. Genre quand vous serez grand-père. Le problème c’est que vous aurez perdu le maillot. Ou que vous ne rentrerez plus dedans.

 

  • Le flocage « hipster so foot » : Chimbonda en 2006, Jallet ou Costil en 2016.
  • Notre avis. Gros gros succès à prévoir chez les bobos parisiens fans de foot. Et chez les journalistes sportifs. Enfin, pas tout de suite. D’ici dix ans. Si vous avez dépassé la honte et que vous osez le porter en public.

 

  • Le flocage « rebelle en carton » : Nasri en 2014, Ben Arfa ou Benzema en 2016
  • Notre avis. On vous a déjà dit à quel point c’est pénible cette envie de vous démarquer à tout prix en faisant croire que vous êtes différents ? Ou alors c’est juste que vous aimez bien mettre le bordel dans la vie des autres. C’est un choix.

 

  • Le flocage « je l’ai vu avant les autres » : Trezeguet/Henry en 98, Coman/Umtiti en 2016
  • Notre avis. Bel investissement sur l’avenir. Parce que vous misez peut-être sur une future star, et dans cinq ans, quand Umtiti sera Ballon d’Or au Barça, les vrais reconnaîtront le maillot de 2016 dans la rue. Et là ils se diront « Respect mon gars ».

 

  • Le flocage « contre-pied total » : Diomède en 98, Givet en 2006, Schneiderlin en 2016
  • Notre avis. On sent clairement le connaisseur qui veut briller en soirée. Genre, « Si Diomède est pas là contre le Paraguay, on ne va pas plus loin ». Ou encore, « Givet c’était lui qui mettait la bonne ambiance en soirée ». Alors non dans les deux cas, mais bien essayé quand même.

 

  • Le flocage « Venez me chercher les haters » : Guivarc’h ou Dugarry en 98, Anelka en 2010, Mangala en 2016
  • Notre avis. 20/20. Choisir le mec le plus discuté des 23 et se balader avec le dimanche à Super U, chapeau. Imaginez dans 20 ans comment on vous regardera avec des yeux concupiscents sur les terrains de futsal. Si vos genoux tiennent encore la route.

 

On tient notre champion.
On tient notre champion. - Capture d'écran/ Briand 90e (+3)

 

Vous hésitez encore ? Suivez les conseils de Fabien,le visage derrière sport vintage, le site qui vend des maillots d’époque avec le flocage qui va avec.

Quel maillot des Bleus les gens aiment-ils retrouver et floquer chez vous ?

La gamme qui fonctionne particulièrement c’est toute la génération des années 80, notamment le maillot de l’Euro 84, sachant qu’on a tous les maillots de l’équipe de France depuis 1906 jusqu’à 1986. Le joueur majeur de cette époque ? Platini, c’est le flocage majoritaire même s’il y a un peu plus de réticence maintenant avec les affaires à la Fifa. Je fais un peu de Giresse et de Bossis aussi, sans compter les maillots personnalisés pour des anniversaires.

Des joueurs d’aujourd’hui floqués sur des vieux maillots, ça vous arrive ?

Ça m’arrive de faire quelques anachronismes, oui. Surtout des maillots 84 floqués Griezmann. On a quelques-uns qui préfèrent le maillot rétro. Il n’y a pas longtemps, un client m’avait commandé plusieurs maillots Kanté avec le numéro 13. Sauf qu’au dernier moment le joueur a pris le 5 pour l’Euro. J’ai été cool avec lui, je l’ai changé. Sinon je ne fais que les grands joueurs intemporels.

Le maillot 98 est encore proposé sur le site ? Il marche bien ?

La réédition a existé, je l’ai proposé. Une société anglaise avait une licence avec la Fédération française, mais ce maillot a été suspendu des ventes très rapidement en France. J’en ai eu pendant six mois mais l’impression générale c’est que tout le monde l’avait. Les adolescents d’aujourd’hui commencent à avoir l’âge de s’intéresser au maillot des champions du monde. On me le demande tous les jours.

Avec quel flocage ?

Zidane,avec la même typographie d’époque et le numéro 10. Djorkaeff, ça m’est arrivé aussi. Pour les supportes parisiens, c’est un joueur mythique. Mais il avait moins de succès que le maillot 1958. Celui-là, il a un code polo qui fait plus habillé. On me le redemande à chaque Coupe du monde. Les gens se rappellent que Just Fontaine est le meilleur marqueur de l’épreuve alors ils viennent faire floquer leur maillot Fontaine, Kopa ou Piantoni. Le public est moins spécialiste pendant les grandes compétitions, mais c’est moins le nom derrière plutôt que le maillot de leur souvenir qu’ils recherchent.