Fifa: Interpol émet six mandats d'arrêt liés aux soupçons de corruption

FOOTBALL Sont notamment concernés deux ex-responsables directs de la Fifa, Jack Warner, et Nicolas Leoz...

J.L. avec AFP
— 
Jack Warner, ancien président de la Concacaf, en 2011.
Jack Warner, ancien président de la Concacaf, en 2011. — LUIS ACOSTA / AFP

Interpol a émis ce mercredi six notices rouges, l'équivalent d'un mandat d'arrêt, à la demande des autorités américaines visant notamment deux ex-responsables de la Fifa mis en cause dans le scandale de corruption qui ébranle la Fédération internationale de football (Fifa).


Ces notices qui correspondent à des avis de recherche internationaux ou des demandes d'extradition visent Jack Warner, ex-vice président de la Fifa, Nicolas Leoz, ancien membre du comité exécutif de la Fifa, et quatre dirigeants d'entreprises évoluant dans le marketing sportif en Amrérique latine. Alejandro Burzaco Hugo Jinkis, Mariano Jinkis, et. José Margulies.

WANTED: Interpol red notices for 2 ex-FIFA officials & 4 execs on charges inc racketeering conspiracy corruption pic.twitter.com/AS88h1QfS4
— Rob Harris (@RobHarris) June 3, 2015