André Ayew en larmes après la défaite du Ghana contre la Côte d'Ivoire le 8 février 2015.
André Ayew en larmes après la défaite du Ghana contre la Côte d'Ivoire le 8 février 2015. — Sunday Alamba/AP/SIPA

FOOTBALL

CAN 2015: «André Ayew était vraiment abattu», explique son équipier à l'OM Brice Dja Djédjé

L'attaquant ghanéen était en larmes après la finale perdue contre la Cote d'Ivoire...

L'attaquant ghanéen de Marseille, André Ayew, était «vraiment abattu» après la défaite de sa sélection en finale de la CAN 2015, dimanche contre la Côte d'Ivoire, a expliqué son équipier et ami Brice Dja Djédjé.

Le latéral droit de l'OM, Ivoirien mais qui avait fait l'impasse sur la Coupe d'Afrique des Nations pour se concentrer sur son club, a eu André Ayew au téléphone lundi et mardi, après la finale gagnée par la Côte d'Ivoire contre le Ghana à l'issue d'une interminable séance de tirs au but (0-0, 9 t.a.b. à 8).

«Il tenait vraiment à cette compétition»

«Il se remet petit à petit, il tenait vraiment à cette compétition», a expliqué Dja Djédjé à propos de l'attaquant, effondré après le match et inconsolable sur le terrain de Bata, Guinée Equatoriale, où se déroulait la finale.

«Je le connais bien, il était vraiment abattu, vraiment déçu mais j'espère que cette compétition sera oubliée... Même si ce n'est pas évident», a encore dit Dja Djédjé, qui s'est par ailleurs dit «très heureux que la Côte d'Ivoire ait gagné». «Ca permet au peuple ivoirien de se rassembler et de fêter ça.»

«Je n'ai pris aucune décision à son sujet, je vais attendre de le voir personnellement», a ensuite expliqué l'entraîneur Marcelo Bielsa à propos du Ghanéen. «Si lui se sent en forme et a envie de participer, je prendrai cela en compte, et dans le cas contraire, non. Mais ce ne serait pas bon de lui mettre trop de pression pour qu'il joue.»