OL-PSG: «Si Zlatan Ibrahimovic avait marqué, le premier penalty aurait été retiré», explique le patron de l'arbitrage

FOOTBALL La décision a été très contestée dimanche soir lors du sommet de la Ligue 1 (1-1)...

R.B.

— 

Les Lyonnais avaient tous en travers de la gorge le penalty retiré et marqué dans un seconde temps de Zlatan Ibrahimovic.
Les Lyonnais avaient tous en travers de la gorge le penalty retiré et marqué dans un seconde temps de Zlatan Ibrahimovic. — Claude Paris/AP/Sipa

Les supporters lyonnais ne l'ont toujours pas digéré. Tenu en échec par le PSG dimanche soir (1-1), l'OL a été rejoint au score sur un penalty de Zlatan Ibrahimovic. Un tir réussi en deux temps. Après un arrêt d'Anthony Lopes sur la première tentative du Suédois, l'arbitre de la rencontre, Clément Turpin, l'a fait retirer en raison de la présence de plusieurs joueurs lyonnais dans la surface au moment du tir. Contestée, la décision a reçu le soutien du patron de l'arbitrage français lundi.

«Clément a pris la décision qui s’imposait. D’un point de vue réglementaire, nous étions dans l’inacceptable. Trop de joueurs des deux équipes avaient très largement pénétré dans la surface de réparation avant le botté, explique Pascal Garibian, interrogé par lequipe.fr. Je précise d’ailleurs que si le premier penalty avait été marqué, il aurait quand même été à retirer et ce sont les Parisiens qui auraient sans doute été frustrés. Je peux comprendre la frustration. J’ai trouvé Clément serein, fort, courageux.» Les Lyonnais ne sont pas franchement de cet avis.