Tour de France 2018: En pleine affaire Benalla, Macron annule sa visite sur la Grande Boucle mercredi

CYCLISME Le président et son gouvernement sont empêtrés dans l’affaire Benalla…

A.L.G. avec AFP

— 

Alexandre Benalla, à gauche d'Emmanuel Macron sur la photo, le 1er mars 2018.
Alexandre Benalla, à gauche d'Emmanuel Macron sur la photo, le 1er mars 2018. — Christophe Ena/AP/SIPA

C’est dommage pour Chris Froome et l’équipe Sky qui étaient à deux doigts d’avoir un jour de répit sur les routes du Tour de France et d’éviter d’être conspués par une partie des spectateurs de la Grande Boucle après le contrôle anormal au salbutamol du coureur britannique.

Emmanuel Macron n’assistera pas à la 17e étape du Tour de France mercredi, comme cela avait été envisagé. En revanche il se rendra bien dans les Hautes-Pyrénées ce jour-là et jeudi, a indiqué lundi l’Elysée, confirmant une information du site de La Dépêche.

L’affaire Benalla en toile de fond

Ce changement de programme est lié au fait que le Premier ministre Edouard Philippe a déjà assisté la semaine dernière à une étape du Tour, a-t-on précisé dans l’entourage du président. Voilà pour la raison officielle.

Difficile cependant de ne pas voir dans cette absence les répercussions de l’affaire Alexandre Benalla, qui plonge actuellement le président de la république et son gouvernement dans la tourmente, l’exposant potentiellement à l’hostilité d’une partie du public au bord des routes françaises.