Coupe du monde de rugby : Promis, juré, les joueurs n'ont pas lâché Philippe Saint-André

RUGBY Le capitaine des Bleus dément toute rupture entre le staff et les joueurs avant la Nouvelle-Zélande…

Julien Laloye

— 

Le capitaine du XV de France Thierry Dusautoir lors du match de Coupe du monde perdu contre l'Irlande (24-9), le 11 octobre 2015 à Cardiff, au pays de Galles.
Le capitaine du XV de France Thierry Dusautoir lors du match de Coupe du monde perdu contre l'Irlande (24-9), le 11 octobre 2015 à Cardiff, au pays de Galles. — C. O'Neill/Seconds Left/REX Shutte/SIPA

De notre envoyé spécial à Cardiff,

Philippe Saint-André n’a pas été écarté de la préparation du match face à la Nouvelle-Zélande. C’est le message qu’a tenu à faire passer Thierry Dusautoir, lors de la traditionnelle conférence de presse d’avant-match, vendredi au Celtic Manor. « On a préparé ce match en équipe et avec le manager. On a commencé cette Coupe du monde en équipe, avec le manager. Et on continue en équipe. Nous avons totalement confiance en Philippe, le reste ne m’intéresse pas » a affirmé le capitaine des Bleus, contrairement aux informations du Nouvel Obs. Ce dernier avançait jeudi source, sur la foi d’une source proche de certains joueurs, que ces derniers avaient décidé de prendre totalement en main le groupe avant le quart de finale face aux Blacks samedi soir.

 

La vérité est sans doute un peu entre les deux. A l’image de Marc Lièvremont il y a quatre ans, Philippe Saint-André a exhorté les joueurs à décider eux-mêmes de leur destin pendant la semaine, et ceux-ci ont semble-t-il entendu le message, même s’il n’y a pas eu une réunion avec dress code loufoque imposé (tongs, short, et cravates) comme après les Tonga en 2011. Si l’on n’a pas senti le vent d’une mutinerie en préparation après avoir longuement parlé à certains membres du groupe jeudi (Fofana, Maestri, Guirado), la Dépêche du Midi révèle aujourd’hui que Thierry Dusautoir a effectivement provoqué la discussion lors de son voyage en hélicoptère avec PSA qui l’amenait à Buckingham Palace en début de semaine. Le Toulousain aurait obtenu du sélectionneur le retour de Morgan Parra à la mêlée, ainsi que la présence dans le groupe des 23 de Dimitri Szarzewski et de Yannick Nyanga, deux fidèles compagnons.

Andrew Saville, un présentateur néo-zélandais interviewé par nos soins récemment, affirme de son côté avoir eu accès à des images du vestiaire français contre l’Irlande où l’on voit clairement le groupe se réunir de son côté, avec un Saint-André plutôt passif à l’opposé avec son staff (reportage à voir ici). Ce qui arrive cela dit dans tous les vestiaires du monde à la mi-temps d’un match compliqué. « Je sens une équipe qui a envie de gagner, de continuer à exister dans cette compétition, a insisté Dusautoir. Notre objectif est d’être champion du monde. Les Blacks sont un Everest à gravir, on est prêt pour ça ». Attention quand même à ne pas mourir dans la descente, comme dans le film.