Coupe du monde de rugby: On a sous-titré la conférence de presse de Philippe Saint-André

RUGBY Composition de l'équipe, arbitrage, Irlande… le sélectionneur s'est exprimé. «20 Minutes» a traduit...

J.L.

— 

Philippe Saint-André à l'entraînement avec les Bleus.
Philippe Saint-André à l'entraînement avec les Bleus. — FRANCK FIFE / AFP

De notre envoyé spécial,

Vous avez déjà essayé de regarder Game of Thrones sans les sous-titres ? Nous, on rate la moitié des dialogues vu notre niveau d’anglais de CM2. Eh bien, avec les conférences de presse de Philippe Saint-André, qui a annoncé sa composition d’équipe pour l’Irlande, c’est pareil. Il faut traduire pour tout comprendre clairement. 20 Minutes fait le travail, presque synchrone avec la diffusion galloise.

 

La compo : Ben Arous, Guirado, Slimani, Papé, Maestri, Dusautoir, Picamoles, Chouly, Tillous-Borde, Michalak, Nakaitaci, Bastareaud, Fofana, Dulin, Spedding.

Le banc : Kayser Debaty, Mas, Flanquart, Le roux, Parra, Talès, Dumoulin

Des hésitations sur la compo ?

PSA : « On va dire qu’on aurait pu avoir un débat au niveau du poste de trois-quarts aile, par rapport à ce que je vois à l’entraînement, et à la particularité de l’Irlande. Mais c’est la logique de mettre l’équipe qu’on a alignée contre l’Italie, moins Huget qui est blessé. »

 

Sous-titre : « Vous croyiez sincèrement que j’allais mettre Guitoune sur un grand match ? LOL. Et puis arrêtez avec votre lobby pro-Morgan Parra. Je m’en tape qu’il soit meilleur que Tillous-Borde. Il est copain avec Michalak et Michalak c’est mon Dan Carter. Alors, je mets le joueur qu’il veut à côté ».

L’Irlande qu’on ne bat plus depuis quatre ans ?

PSA : « En tant que joueur, j’ai jamais perdu contre l’Irlande. On connaît, c’est un club, les joueurs ne jouent que pour la sélection et en Coupe d’Europe, on a la même préparation qu’eux. Je sens beaucoup de gourmandise de la part de mes joueurs. Ils ont ce match dans la tête depuis très longtemps. »

Sous-titre : « Vous me gonflez à dire que l’Irlande est la meilleure équipe du monde. Vous gonflez les joueurs aussi, d’ailleurs. Dix jours que les mecs ne pensent qu’à leur rouler dessus pour vous prouver que vous êtes des nazes. »

Gagner pour éviter les Blacks ?

PSA : « On se concentre sur ce match et uniquement sur ce match. On se préparera au quart de finale après. On sait que contre l’Irlande, c’est un match de très haut niveau, on devra être très forts dans les duels aériens, ils marquent énormément sur ballon porté. C’est l’équipe qui fait le moins de passes dans le tournoi. Ils proposent beaucoup de combat et sont très efficaces sur leur jeu au pied. »

Sous-titre : « Alors c’est drôle, parce qu’il paraît que j’entraîne l’équipe de France la plus dégueulasse de tous les temps, mais pas un mot sur l’Irlande où les mecs passent leur temps à monter des chandelles et à faire des cocottes pour marquer sur pénalité. Et après, on vient me parler de french flair, sérieusement… »

Le match le plus important de son mandat ?

PSA : « La composition la plus importante sera celle de la semaine prochaine. La pression est sur l’Irlande, ils n’ont pas perdu contre nous depuis quatre ans. Toute la pression est sur leurs épaules, ils sont mieux classés que nous, ils sont favoris ».

Sous-titre : « Ça fait combien de temps que vous me répétez que les Irlandais sont meilleurs que nous ? Quatre ans, c’est ça ? Et après vous me demandez si on pense les battre ? Ben non. C’est pour ça que le match le plus important ce sera les quarts de finale, puisque ce sera le dernier. On est bien censé se faire rouster par les Blacks, non ? »

Peur que l’arbitrage joue un rôle prépondérant ?

PSA : « Notre objectif, c’est de mettre du combat et de l’intensité et garder de la lucidité pour pas donner des points faciles. Aux VI Nations, on leur avait laissé trop de points faciles en première mi-temps. On a un des meilleurs arbitres au monde sur ce match-là qui connaît le stade puisqu’il est gallois. On lui fait confiance. A nous de lui faciliter cette partie par notre maîtrise. »

Sous-titre : « Evidemment qu’on sait que Nigel Owens va essayer de nous enfler. Le mec passe son temps à arnaquer les clubs français en Coupe d’Europe, pourquoi croyez-vous que ça changerait dimanche ? En plus, le type joue dans son stade, il va être insupportable à vouloir faire le kéké. Si on prend moins de dix pénalités, c’est champagne pour tout le monde. »