Coupe du monde de rugby: Yoann Huget forfait pour le reste de la compétition

RUGBY L'ailier des Bleus s'est blessé contre l'Italie samedi...

A.M. avec AFP

— 

L'ailier de l'équipe de France Yoann Huget après sa blessure contre l'Italie, le 19 septembre 2015, à Londres.
L'ailier de l'équipe de France Yoann Huget après sa blessure contre l'Italie, le 19 septembre 2015, à Londres. — FRANCK FIFE / AF

L'ailier du XV de France Yoann Huget, sévèrement blessé à un genou samedi contre l'Italie, doit déclarer forfait pour la suite de la Coupe du monde, a annoncé dimanche le manager Philippe Saint-André. Huget (28 ans, 41 sél) est touché aux ligaments de son genou droit, a déclaré Saint-André au micro de TF1. Le Toulousain s'est affalé sur une reprise d'appui, lors de la seconde période de la victoire face à la Squadra Azzurra (32-10) samedi soir à Twickenham, pour le premier match de la Coupe du monde.

Ses larmes sur le bord du terrain ont tôt laissé présager cette issue et Saint-André ne se voulait guère optimiste après la rencontre dans les coursives du stade. «Grosse pensée pour Yoann Huget, un joueur exemplaire dans son investissement, grand mec. Nous sommes tous avec toi, bon rétablissement», a écrit sur son compte Twitter le sélectionneur du XV de France.

 

Le Toulousain devrait être remplacé dans le journée au sein du groupe de 31 joueurs. Rémi Lamerat, qui a effectué près de deux mois de préparation avec le reste de l'effectif, et l'expérimenté Maxime Médard, figurent parmi les postulants. La désillusion est en tout cas énorme pour Huget, un des hommes de base du mandat de Philippe Saint-André entamé début 2012. Ailier accrocheur et combatif, qui s'appuie sur sa densité physique (1,90 m, 95 kg) et aime intervenir dans la ligne d'attaque à tous les coins du terrain, Huget est aussi un élément précieux de la vie de groupe, par son caractère avenant et facile à vivre.

Surtout, il voit ses rêves de Coupe du monde s'envoler une deuxième fois de suite. Il y a quatre ans, alors qu'il avait effectué la préparation pour le Mondial néo-zélandais, Huget avait été contraint de quitter le groupe en raison d'un défaut de localisation lors d'un contrôle antidopage. Titulaire indiscutable du XV de France, il n'aura finalement disputé que 56 minutes de la compétition.