VIDEO. Coupe du monde 2018: «Tu ne joues que le contre… Arrête ton cinéma», le père de Thierry Henry fracasse Deschamps

FOOTBALL Ce coup-ci, le match France-Belgique est définitivement lancé...

A.L.G.

— 

Tony Henry, bientôt en spectacle près de chez vous.
Tony Henry, bientôt en spectacle près de chez vous. — Capture d’écrans Youtube

Après le tonton gênant, le papa qui parle trop. Alors qu’à l’approche de la demi-finale France-Belgique on n’a jamais autant parlé de Thierry Henry (depuis qu’il a mis un terme à sa carrière), un nouveau protagoniste est entré dans la danse pour livrer ses vérités. Son nom, Tony Henry, le papa de l’actuel adjoint de Roberto Martinez dans la sélection belge. Et autant vous prévenir, le monsieur allume à tout va.

Interrogé par un certain « Brother Jimmy » dans une longue vidéo publiée sur Facebook, le père de l’ex-Gunner se lâche bien comme il faut. Mbappé - le pauvre n’avait rien demandé- d’abord : « Mbappé aussi il a fait Clairefontaine. Allez voir ses stats… Mr Clairefontaine c’est Thierry Henry. […] Moi j’aimerais que Mbappé fasse la moitié de la carrière de Thierry Henry. Il aurait réussi sa carrière. »

Une fois qu’il eut recadré le gamin, il s’en est pris au sélectionneur Didier Deschamps : « Quelle équipe a mis le plus de buts en Coupe du monde ? C’est pas la France hein. Deschamps il a joué en contre. On est une machine de guerre et tu ne joues que le contre ? Arrête ton cinéma, là. »

Pour terminer le costard de DD, Tony Henry est revenu sur le cas de Benjamin Mendy, expliquant que Guardiola avait mis en garde la France au sujet de l’état physique du joueur, avant de conclure « Pep c’est monsieur Pep. Pep c’est pas Didier Deschamps. »

Thierry Henry, ou le seigneur Jésus

Pour finir ce one man show, papa Henry montre qu’il a au moins autant d’estime pour son fils que son fils lui-même : « Quand Lukaku regarde Thierry Henry, il voit le messie, il voit le seigneur Jésus. » Rien que ça ! Et il faut croire que faire partie des Diables Rouges n’épargne pas les critiques, puisque Lukaku a aussi en droit à un petit coup de rabot : « On ne le remarque pas à la télé, mais Lukaku était un peu enrobé et il fallait qu’il maigrisse d’abord avant de le faire travailler sérieusement. En jeunes, Lukaku faisait presque 120 kilos. »

Si vous avez le courage - nous on ne l’a pas eu -, vous pouvez regarder la vidéo dans son intégralité​, peut-être découvrirez-vous d’autres pépites. On met notre main à couper qu’il y en a.