Coupe du monde: «Je la prends bien, et... » Benjamin Pavard raconte sa volée de l’espace

FOOTBALL Le latéral droit des Bleus a inscrit un but d'anthologie lors de France-Argentine ce samedi...

Nicolas Camus

— 

Le moment de grâce de Pavard lors de France-Argentine, en 8e de finale de Coupe du monde, le 30 juin 2018.
Le moment de grâce de Pavard lors de France-Argentine, en 8e de finale de Coupe du monde, le 30 juin 2018. — Kieran McManus/BPI/Shut/SIPA

De notre envoyé spécial à Kazan (Russie),

C’est l’une des deux stars de ce France-Argentine dingo, avec Kylian Mbappé - on reparlera du génie parisien un poil plus tard. Benjamin Pavard a réalisé un geste tellement fou lors de ce match que l’on a encore du mal à y croire. L’a-t-il vraiment réussie, cette reprise de volée du coin de la surface, extérieur du pied, en pleine lucarne opposée ? On a quand même demandé à nos collègues pendant la rencontre, pour être sûr qu’on avait bien vu. Ils ont confirmé. oui, oui, ce ballon est rentré. Et c’est Pavard qui l’a mis.

Très attendu dans la zone mixte de la Kazan Arena, le latéral de l’équipe de France a débarqué des étoiles plein les yeux. On s’est tous jetés sur lui. Voilà ce que l’échange a donné, pêle-mêle :

Ça y est, t’es vraiment Lilian Thuram ? [Il avait dit à Clairefontaine lors de la préparation qu’une carrière à la Thuram, à savoir défenseur central en club et latéral en sélection, le bottait bien]

Ha ha, oui on m’a déjà dit ça tout à l’heure !

Raconte-nous ce qui se passe dans ta tête, Benjamin, pour tenter ça ?

Je la vois arriver, je ne me pose pas de questions. Je la prends bien, je la vois rentrer dedans et… (il se marre)…. Je ne savais pas quoi faire comme célébration, alors j’ai couru vers le banc en levant les bras. Je suis très, très content pour moi, mais aussi pour le groupe.

C’est tes années d’attaquant qui ont parlé ?

Ouais, j’étais attaquant quand j’avais quoi, six ans [il rigole] Ce n’est vraiment que du bonheur de marquer des buts, avec la manière en plus car c’est un très très beau but, et puis surtout dans des moments comme ça. Je vais le garder toute ma vie en souvenir.

C’est la plus belle émotion de ta carrière ?

Pour l’instant, oui. En plus, faire ça en Coupe du monde, en représentant son pays, c‘est quelque chose d’énorme. C’est le 2-2, et puis après on a enchaîné. On a vu qu’on était une équipe soudée, c’est génial.

Tadaaaaaam.
Tadaaaaaam. - SAEED KHAN / AFP

Le plus bluffant dans tout ça, c’est tout de même qu’il ait tenté ce geste. La balle arrive, elle est compliquée, il n’est pas habitué à être dans cette situation… et il la tente. Ses coéquipiers ont tous eu un mot pour lui, évidemment. On retiendra celui de son capitaine : « Bah, il a un super pied droit, en sourit Hugo Lloris. Nan c’est fantastique pour lui, à son jeune âge, pour sa première Coupe du monde, de vivre ça. Il a quand même marqué le plus beau but de la compétition jusqu’à maintenant, à un moment très important. C’est bien parce que ça met aussi son bon match en valeur. »

>> A lire aussi : Coupe du monde 2018: De Lineker à Puyol, les légendes du football encensent Kylian Mbappé