Coupe du monde 2018: Pour zapper les critiques, Pogba fait comme s'il était «au city-stade à Roissy-en-Brie»

FOOTBALL Paul Pogba a une technique bien à lui pour ne pas faire trop attention aux critiques...

A.L.G.
— 
Pogba face à l'Australie, le 16 juin 2018.
Pogba face à l'Australie, le 16 juin 2018. — David Vincent/AP/SIPA

Peut-on dire d’un joueur qu’il a été bof quand celui-ci est à l’origine ou à la conclusion des deux buts de son équipe ? Pendant que vous planchez sur cette question philosophique digne du « Bac pour les Nuls », on va vous donner un élément de réponse avec le cas Pogba.

 

Passeur décisif sur l’occase qui offre aux Bleus leur péno samedi contre l'Australie, le Mancunien a ensuite inscrit (avec l’aide d’un défenseur) le but de la victoire pour les Bleus. Pourtant, à l’image de la prestation générale de l’équipe de France, Pogba​ a encore subi quelques critiques. Critiques qu’ils préfèrent ignorer, comme il le faisait quand il était gosse.

« Les critiques seront toujours là, c’est le football. Quand j’étais petit, avec mes potes, on se charriant entre nous : "Ah, t’as été nul, t’as été fort." On n’a jamais vraiment écouté ça. Ça a toujours été le terrain qui parlait. Donc c’est pareil, c’est comme si j’étais au city-stade à Roissy-en-Brie, a lâché le joueur en zone mixte après la rencontre. Je joue sur le terrain, je prends du plaisir, et c’est la seule réponse que je peux donner à toutes les personnes qui me critiquent ou qui pensent que je suis ceci ou cela. Ce n’est pas grave, chacun a son opinion. »