Boxe: «J'ai pris beaucoup de cocaïne dans ma vie»... Tyson Fury se lâche (encore)

BOXE Le boxeur britannique explique que la drogue l'a aidé à surpasser une dépression...

W.P.

— 

Tyson Fury
Tyson Fury — OLI SCARFF / AFP

Fini de rire. Deux jours après avoir fait les frais du troll Tyson Fury, qui a annoncé sa retraite sur Twitter avant de se rétracter quelques heures plus tard, le grand public découvre à présent la face B du champion du monde des super-lourds. Celle qui consomme de la cocaïne et boit de l’alcool jusqu’à la limite.

Contrôlé positif à la cocaïne le 22 septembre, le boxeur britannique ne nie pas avoir récemment pris des substances illicites. Dans un entretien accordé à Rolling Stone, il se justifie en expliquant que cela l’aide à surpasser une période de dépression qui prend ses racines au mois de mai dernier.

« Je ne veux pas vivre »

« A partir de ce jour, je ne me suis plus entraîné. Je sortais boire, du lundi au vendredi, et du vendredi au dimanche, et j’ai pris de cocaïne. Je ne peux pas lutter contre la dépression et la seule chose qui m’aide, c’est quand je m’évade », raconte Fury, qui ajoute : « écoutez, j’ai pris beaucoup de cocaïne dans ma vie ».

L’ensemble des propos du champion, notamment sur ses penchants suicidaires, font froid dans le dos. « Je ne sais pas ce qu’il m’arrive. Des gens m’aident, mais ils ne peuvent rien faire pour moi. Je ne veux pas vivre. Tout l’argent du monde, la célébrité et la gloire ne veulent rien dire si vous n’êtes pas heureux », a-t-il encore déclaré, lui qui aurait été, selon ses dires, déclaré « maniaco-dépressif à tendance bipolaire ».