Equipe de France: Les Bleus ont-ils enfin trouvé le juste milieu?

FOOTBALL Face à la Finlande, le trio Mavuba-Diaby-Cabaye, très prometteur, devrait être aligné d'entrée...

B.V, à Helsinki

— 

Yohan Cabaye, Rio Mavuba et Abou Diaby, le 3 septembre 2012 à Clairefontaine
Yohan Cabaye, Rio Mavuba et Abou Diaby, le 3 septembre 2012 à Clairefontaine — F.FIFE/AFP

De notre envoyé spécial à Helsinki,

Un stade vétuste et champêtre dont les gradins en bois ont été abîmés par les ravages du temps et d’un climat ingrat, avouez que c’est un drôle de décor pour un nouveau départ. Et pourtant, c’est bien dans le Stade Olympique d’Helsinki, là où le fondeur Tchécoslovaque Emil Zatopek a écrit sa légende il y a tout juste 60 ans, que les Bleus de Didier Deschamps doivent poser les premières pierres de la leur. Face à la Finlande, vendredi, l’équipe de France débute sa campagne de qualification à la Coupe du monde 2014, avec les protégés de son nouveau boss, ceux qui doivent lui apporter la sérénité et la constance dont elle a manqué ces dernières années.

>> Suivez Finlande-France en live comme-à-la-maison vendredi dès 20h20

Car si Laurent Blanc n’a jamais aligné deux fois le même milieu de terrain à l’Euro, Didier Deschamps compte bien construire son équipe autour d’un trio fort, un Busquets-Xavi-Alonso à la Française, qui devrait logiquement être composé de Rio Mavuba, Abou Diaby et Yohan Cabaye. «Il faut pouvoir associer qualité technique, impact physique, tout en ressortant bien le ballon et en apportant quelque chose offensivement avec ou sans la balle», définit le sélectionneur tout en se gardant bien de lâcher des noms.

«Capable d’aller très vite vers l’avant»

Avec la confirmation du talent de Cabaye, le retour en grâce de Mavuba et la bonne santé de Diaby, tout prend pourtant sens. «Ils ont la capacité à très vite se porter vers l’avant et à être capable que ce soit dans la transmission ou dans les courses de pouvoir faire des courses, confirme l’ancien relayeur des Bleus Vincent Guérin, qui vote lui aussi pour ce trio. Derrière Cabaye et Diaby, qui ont une bonne maitrise du ballon, Mavuba est armé pour diriger les joueurs car c’est son rôle à Lille, où il a des responsabilités depuis des années.»

Car ces postes-là demandent pour Guérin de la «réflexion, de l’intelligence et du vice», ces trois hommes ont de l’avance sur la jeune concurrence de Capoue ou Gonalons. Surtout quand Didier Deschamps vante «ceux qui se connaissent un peu plus que d’autres», ceux qui ont déjà les fameux repères. Ca tombe bien, Mavuba et Cabaye ont été champions ensemble avec Lille en 2010, quelques années après que ce dernier a été associé à Diaby chez les U19 de l’équipe de France. Allez, si tout se passe bien, dans un peu plus d’un mois, ce trio pourra se comparer à son modèle espagnol et montrer ce qu’il a dans le ventre. Mais avant, il y a sur sa route la Finlande et son stade tellement atypique.