Zinedine Zidane, 34 ans et tous ses dons

©2006 20 minutes

— 

L'équipe de France et son futur retraité Zinédine Zidane ont poursuivi samedi leur rêve majuscule en éliminant le Brésil (1-0), tenant du titre, en quart de finale du Mondial-2006 de football à Francfort, et s'avancent vers leur objectif suprême: le "9 juillet" à Berlin.
L'équipe de France et son futur retraité Zinédine Zidane ont poursuivi samedi leur rêve majuscule en éliminant le Brésil (1-0), tenant du titre, en quart de finale du Mondial-2006 de football à Francfort, et s'avancent vers leur objectif suprême: le "9 juillet" à Berlin. — AFP/DDP

« Je vais demander au président Aulas de le faire signer à Lyon ! » Jamais avare de bons mots, Eric Abidal déclenche l'hilarité des journalistes présents samedi soir à Francfort. Le défenseur français n'est évidemment pas le dernier à rendre hommage à l'artiste Zinedine Zidane, auteur d'un match exceptionnel face à la Seleção. « Si on le connaît bien, on ne peut pas être impressionné, assure l'un de ses meilleurs amis, Willy Sagnol. Mais je n'arrive pas à trouver de mots... On est en admiration par rapport à tous les sacrifices qu'il a faits, à 34 ans. Je crois que tout le monde était d'accord pour dire qu'il faisait énormément de travail individuel lors de la préparation et que cela allait forcément payer à un moment. » « Zizou a admirablement maîtrisé ce match, témoignait le président de la Fédération, Jean-Pierre Escalettes. Comme le faisait remarquer Patrick Vieira il y a quelques jours, certains ont douté de lui. On sait pourtant ce qu'il représente dans le monde du football. Quoi qu'il arrive maintenant, il sortira par la grande porte. » Le dernier compliment ne pouvait émaner que d'une autre légende. « Il a été le magicien du match », concluait le « roi » Pelé.