Roland-Garros: Arnaud Clément, au revoir mon futur capitaine?

TENNIS Eliminé au 2e tour par Goffin, l'Aixois a fait ses adieux au public français qu'il pourrait recroiser sur la chaise de capitaine de Coupe Davis...

Romain Scotto

— 

Le tennisman Arnaud Clément (à dr.) au côté de Guy Forget, lors de son dernier match à Roland-Garros, le 31 mai 2012 contre David Goffin.
Le tennisman Arnaud Clément (à dr.) au côté de Guy Forget, lors de son dernier match à Roland-Garros, le 31 mai 2012 contre David Goffin. — REUTERS

Le compte rendu complet de la journée à Roland-Garros est ici

Cela n’a duré que deux minutes et huit secondes. Le temps d’échanger quelques coups de raquette avec David Goffin, et de laisser filer quatre points, Arnaud Clément a quitté le tournoi définitivement après le report de son match arrêté par la pluie. A 34 ans, la mobylette aixoise rangera son sac en fin de saison. Après dix-sept années de carrière et presque autant de passages sur la terre battue de Roland, l’Aixois a donc livré son discours d’adieu au public français, sur le court numéro 1.

Sans jamais succomber à l’émotion, Clément a reçu un trophée d’honneur et livré ses premiers mots de préretraité: «J’ai du mal à être triste. Je suis heureux d’avoir vécu tout cela. Merci du fond du cœur», glissait celui qui disputera quelques tournois, dont Wimbledon, avant de se retirer pour de bon. Les hommages et les larmes, «la Clé» les a laissés à ceux qui l’ont accompagné ces dernières années. «Oui, j’ai reçu beaucoup de textos, des messages. J’aime qu’on me félicite pour ma carrière. On aime les valeurs que j’incarne. A force de volonté, de combativité, je suis arrivé à un classement que je n’aurais jamais imaginé», savoure l’ancien 10e joueur mondial.

Enormément excité à l’idée de succéder à Guy Forget

Le premier d’entre eux est venu de Jean Gachassin. «C’est un monsieur extraordinaire avec un cœur gros comme ça. J’espère que nous reverrons Arnaud à la fédération dans d’autres rôles.» Pas si innocent de la part d’un président qui cherche un nouveau capitaine de Coupe Davis. Très proche de Michael Llodra, avec qui il a joué plusieurs années en double, Clément est désormais le favori pour succéder à Guy Forget puisqu’il appartient aux joueurs d’élire leur capitaine. Avant l’officialisation, en septembre, le rôle «l’exciterait énormément».

Aux yeux des joueurs, la légitimité de l’homme aux 55 Grands Chelems ne fait pas débat. «Quand il ne sera plus là, il y aura un manque, regrette Benoît Paire. Il nous apprend beaucoup, à nous les jeunes. Il restera pour moi un des plus grands joueurs de tennis.» Jo-Wilfried Tsonga a rendu hommage à «un grand monsieur malgré sa petite taille. Toujours exemplaire.» Touché, le doyen du tableau masculin ne souhaite pas précipiter les choses. Pour lui «rien n’est fait officiellement». Avant le temps de la passation, il faut déjà se remettre de celui de l’élimination.