Lembach bisse sa première sélection

— 

La sabreuse Charlotte Lembach.
La sabreuse Charlotte Lembach. — D. WILLIAMS / NEWSCOM / SIPA

« Enfin ! » Charlotte Lembach se délecte de sa sélection en équipe de France de sabre pour les championnats du monde à Kiev, dans dix jours. Cette sélection n'est pas sa première, mais c'est tout comme. « J'avais déjà été appelée en 2009 pour les championnats d'Europe et du monde, mais j'avais été victime d'une désinsertion partielle des tendons des ischios juste après. Là, j'y vais pour y figurer », sourit-elle.

Des devoirs rendus en retard
La sabreuse de 24 ans avait fait de cette compétition un objectif de sa saison. Bien sûr, Lembach rêvait avant tout de décrocher son billet d'Eurostar pour aller aux Jeux de Londres mais elle partait de trop loin en n'ayant pas participé aux derniers championnats d'Europe et du monde. Faute de J.O, la licenciée du SUC veut revenir médaillée d'Ukraine et enchaîner par une deuxième sélection d'affilée pour les Europe à Legnano (Italie), en juin. « Après Kiev, il restera deux épreuves sélectives où il faudra confirmer et sortir de grandes performances. »
Pour être fin prête, la Strasbourgeoise est en stage avec les Bleues de ce mercredi à vendredi, à l'Insep. Ce qui l'oblige à rater des cours de licence de management à l'université Paris Dauphine. « Je rends quelques devoirs en retard. Entre l'entraînement et les charges de travail, c'est un peu dur. » Malgré cet emploi du temps surchargé, Lembach a choisi de repartir sabre en main pour les quatre prochaines années avec en ligne de mire les Jeux de Rio et de prolonger ses études de deux ans via un Master.F. H.