Les supporters du PSG en colère débarquent à l'entraînement

FOOTBALL Ils protestent contre les mesures hostiles du club à leur encontre...

R.S.

— 

Les supporters du PSG, au Parc des Princes, lors d'un match contre Dijon, le 23 octobre 2011.
Les supporters du PSG, au Parc des Princes, lors d'un match contre Dijon, le 23 octobre 2011. — Sipa

Furieux contre les nouvelles restrictions à l’encontre des supporters en déplacement, une cinquantaine d’anciens Ultras ont débarqué jeudi matin au camp des Loges et pénétré de force au sein du camp d’entraînement, exigeant d'assister à la séance.  Le PSG n’a pas tardé à réagir. Dans un communiqué, le club annonce sa volonté de porter plainte.«Le PSG condamne fermement la tentative d’intrusion par la force, dans le Centre d'entraînement, perpétrée par des individus se revendiquant supporters du PSG. Le  club condamne également l'agression par ces mêmes personnes d'un journaliste qui effectuait son travail aux abords du Camp des Loges et tient à préciser qu'il continuera de déployer tous ses efforts pour lutter contre ces violences. A ce titre, le club va déposer plainte.»

Certains journalistes auraient été molestés sur le parking et essuyé des crachats. Après l’intervention des services de sécurité du club et de la police, Claude Makelele adjoint de Carlo Ancelotti, et Mamadou Sakho, auraient discuté avec une vingtaine de supporters pour les calmer. Un peu plus tôt, certains avaient interpellé les dirigeants qataris dans une lettre, signalant leur souhait de réintégrer le Parc des Princes pour que celui-ci retrouve une ferveur populaire.

Les supporters demandent aussi la tête de Jean-Philppe D’Hallivillée, le responsable de la sécurité, et un assouplissement des règles concernant les déplacements. Dès dimanche, pour le match de L1 à Dijon, le club parisien sera seul organisateur des déplacements de ses supporters. Et ce, jusqu’à la fin de la saison.