PSG: Claude Makelele a trouvé sa place auprès d'Ancelotti

FOOTBALL Devenu l'adjoint d'Ancelotti au PSG, Claude Makelele occupe un rôle important à Paris...

Antoine Maes

— 

Claude Makelele et Carlo Ancelotti en discussion sur le banc du PSG, le 8 janvier 2012 à Lorient, avant un match contre Locminé.
Claude Makelele et Carlo Ancelotti en discussion sur le banc du PSG, le 8 janvier 2012 à Lorient, avant un match contre Locminé. — LE SAUX LIONEL/SIPA

«Il joue bien encore. Peut être qu’il va finir comme Scholes». Voilà ce qui arrive quand on tient encore la forme à 39 ans. Pour Milan Bisevac comme pour quelques joueurs parisiens qui l’ont connu comme capitaine, Claude Makelele est aussi un coéquipier, devenu adjoint de Carlo Ancelotti, et qui participe régulièrement aux petits jeux à l’entraînement. Mais il y a tout de même peu de chance que le nouveau bras droit du coach italien suive les traces de l’idole mancunienne. Retraité depuis juin 2011, Makelele a trouvé sa place en dehors du terrain.

Il apporte son «charisme» selon Ancelotti 

En septembre dernier, les interrogations autour de son obscure fonction de conseiller avait poussé le PSG a dégainé un communiqué de presse pour clarifier sa situation. Aujourd’hui, les choses sont beaucoup plus claires. Dans un club qui s’est fortement transformé, il est devenu l’uns des garants de l’identité parisienne. Entre un entraîneur transalpin, des adjoints anglais, un directeur sportif brésilien et un président qatari, Makelele apporte «son charisme», comme l’expliquait Ancelotti à sa prise de fonctions. Il a un autre immense avantage: «Il connait bien le club et le championnat de France en général», ajoute l’ancien entraîneur de Chelsea et du Milan AC

Bisevac: «Avec l’expérience qu’il a, il nous parle beaucoup»  

Dans un staff pléthorique de treize personnes, il a réussi à se dégoter un domaine presque réservé grâce à sa proximité avec les joueurs. «Avec l’expérience qu’il a, il nous parle beaucoup», confirme Milan Bisevac, le défenseur serbe. On prête ainsi à Makelele une franche discussion avec Momo Sissoko il y a quelques semaines. Depuis, le milieu de terrain parisien a trouvé sa vitesse de croisière. Malheureusement pour Makelele, qui passe actuellement ses diplômes d’entraîneur, ce n’est pas le genre de travaux pratiques qu’on peut inscrire dans son dossier scolaire.