Bruno Cheyrou bientôt à la cellule recrutement du FC Nantes

FOOTBALL L'ancien international pourrait arrêter sa carrière de joueur dès cette semaine...

David Phelippeau à Nantes

— 

Bruno Cheyrou, le capitaine du FC Nantes, retrouve le Losc demain en coupe de France.
Bruno Cheyrou, le capitaine du FC Nantes, retrouve le Losc demain en coupe de France. — L. FAILLER / 20 MINUTES

La présence de Benoît Cheyrou et André-Pierre Gignac, à la Beaujoire, vendredi, n’était pas si anodine que cela… Et pour cause : le milieu de terrain Bruno Cheyrou (33 ans) a peut-être disputé son ultime match dans la peau d’un titulaire contre Angers. Un poste de superviseur de joueurs lui a en effet été proposé par la direction du club. Cheyrou, qui n’a pas souhaité s’exprimer tant que « rien n’est signé », doit se prononcer avant la fin de cette semaine.

Une condition contractuelle importante

À l’origine de cette proposition de reconversion, Landry Chauvin. Le coach nantais ne compte plus du tout sur Bruno Cheyrou (5 titularisations cette saison) pour la composition de son équipe. «J’ai dit à Bruno qu’il était le 4e choix dans l’axe de la défense, le 4e choix au poste de milieu défensif», explique Chauvin. La crainte de voir le joueur - compte tenu de son statut immuable de remplaçant - semer le trouble dans le vestiaire a aussi poussé le coach à trouver une porte de sortie à Cheyrou, pourtant réputé discret au sein du groupe.

«On n’a pas de cellule de recrutement pour les professionnels, justifie Chauvin. J’imagine Bruno dans le poste d’un Maurice à Lyon ou Carotti à Montpellier.» Rencontré lundi soir, Bruno Cheyrou ne nous a communiqué aucune tendance quant à sa décision. Sa situation contractuelle est un élément essentiel à prendre en compte. Le joueur, en fin de contrat en juin, pourrait être prolongé automatiquement d’une année en cas de montée du FCN en L1 (avec en plus un salaire mensuel doublé, une prime d’accession…). On comprend mieux son hésitation à raccrocher les crampons.