Bertrand Delanoë baisse «considérablement» les subventions du PSG

FOOTBALL Le maire de Paris estime que le club en a beaucoup moins besoin...

A.P.

— 

L’actionnaire du PSG Sébastien Bazin, entouré du maire de Paris Bertrand Delanoë (à gauche) et du ministre de l’Agriculture Michel Barnier (à droite), lors d'une rencontre de Ligue 1 au Parc des Princes, le 4 mai 2009.
L’actionnaire du PSG Sébastien Bazin, entouré du maire de Paris Bertrand Delanoë (à gauche) et du ministre de l’Agriculture Michel Barnier (à droite), lors d'une rencontre de Ligue 1 au Parc des Princes, le 4 mai 2009. — REUTERS/Benoit Tessier

Depuis qu’il peut s’acheter des joueurs à 42 millions d’euros, le PSG version qatarie ne connaît plus les  fins de mois difficiles. Cette nouvelle prospérité n’a pas échappé au maire de Paris, Bertrand Delanoë. Lors d’un chat organisé par le site de la mairie, l’élu socialiste (plus branché rugby et Stade Français que ballon rond) a révélé qu’il allait se montrer beaucoup moins généreux avec le Paris Saint-Germain.

«Je soutiens l'équipe de Paris même si je baisse considérablement ses subventions», annonce-t-il.  Pour Delanoë, le PSG a beaucoup moins besoin des subventions de la mairie pour fonctionner. «Il y a beaucoup d'argent au PSG. Moi j'y peux rien, l'économie du foot, c'est l'économie du fric. Tous les clubs d'Europe, de France marchent à travers leur potentiel économique. Je suis content de voir que le PSG est de nouveau dans une dynamique malgré quelques récents petits pépins.»

Le PSG restera au Parc

Le maire de Paris a également indiqué que le PSG continuerait à évoluer au Parc des Princes dans le futur, une fois les travaux de rénovation achevés.  « Le PSG restera au parc des Princes, c’est une décision incontournable. J'ai lancé un bail emphytéotique pour le parc des Princes, la rénovation pour l'Euro 2016 ne coûtera pas un seul euro aux Parisiens.»