Vincent Clerc: «Cet accueil atténue la déception»

RUGBY L'ailier du XV de France est ravi de l'accueil réservé par les supporters à la Concorde...

Recueilli par Julie Lévy-Marchal

— 

Vincent Clerc accueilli en héros à l'aéroport de Roissy Charles de Gaulle avec le XV de France, mercredi 26 octobre 2011.
Vincent Clerc accueilli en héros à l'aéroport de Roissy Charles de Gaulle avec le XV de France, mercredi 26 octobre 2011. — REVELLI-BEAUMONT/SIPA

A peine atterris, les joueurs du XV de France ont passé une journée à jongler entre Président de la république, supporters, et presse. L’ailier du XV de France, Vincent Clerc, fatigué après ces sept semaines de compétition et e long voyage, a bien voulu répondre à quelques questions après le bain de foule pris à la Concorde devant 20 000 supporters.

Comment va le co-meilleur marqueur d’essais de la Coupe du monde 2011?

Plutôt bien. C’est franchement impressionnant cet accueil. Ça fait chaud au coeur. On était un peu coupés du monde, en tous cas des médias français en Nouvelle-Zélande, et on ne s’attendait pas à une telle démonstration de chaleur. Je suis super content de rentrer.

D’autant que la presse néo-zélandaise n’a pas été tendre avec vous….

C’est le jeu, c’est normal, on était les adversaires.

Avez-vous digéré la défaite en finale face aux Blacks?
Justement, cet accueil fait chaud au cœur et atténue la déception. Il y a quelques mois, on aurait signé sans problème pour ce résultat, finaliste. Mais au regard du match, c’était d’autant plus éprouvant à vivre.

Quel est votre programme, à court terme?

Même pas de vacances! Je rentre demain dans ma famille…. Et je reprend l’entrainement lundi pour le Top 14.