Philippe Gilbert: «Un rêve d'enfant»

CYCLISME Le Belge endosse pour la première fois le maillot jaune...

Recueilli par David Phelippeau, aux Herbiers

— 

Philippe Gilbert avant sa victoire aux Herbiers, le 2 juillet 2011
Philippe Gilbert avant sa victoire aux Herbiers, le 2 juillet 2011 — P.ROSSIGNOL/REUTERS

Philippe Gilbert (Omega-Lotto) a remporté la première étape du Tour de France au sommet du Mont des Alouettes, en Vendée. Le champion de Belgique, âgé de 28 ans, a confirmé sa réputation de puncheur dans les derniers hectomètres…

Comment avez-vous construit votre succès aujourd’hui ?
J’ai fait une course parfaite, sans erreur d’erreur. J’ai eu une équipe forte car il y a eu des chutes au début mais on a assumé notre rôle de favori, et j’ai fini le travail de belle manière. C’est un effort d’une quarantaine de secondes, très long à tenir. Mais c’était magique dans les 100 derniers mètres car je savais que j’avais course gagnée. J’ai tendance à ne pas faire trop d’erreurs en course... J’en faisais beaucoup jeune, mais maintenant je suis arrivé au maximum de mes capacités. C’est juste une journée magnifique.

Réalisez-vous ce que vous avez fait…
C’est difficile de réaliser. Je fais une saison inespérée. J’ai gagné beaucoup de courses depuis le début de la saison. Je profite de chaque instant. A chaque victoire, je remercie mon équipe. Je n’ai gagné aucune course seul.

Ce succès est-il plus beau que de remporter Liège-Bastogne-Liège (qu’il a gagné cette saison)?
Liège-Bastogne-Liège reste un rêve d’enfant. Aujourd’hui cette victoire en est un aussi. C’est quelque chose que chaque ado rêve de réaliser. C’est très particulier d’avoir ce maillot. Je ne me rends pas encore compte mais tout à l’heure quand je me déshabillerai pour aller me doucher et que j’aurai posé le maillot à côté de mon lit, ça me fera quelque chose de très spécial! je veux profiter au maximum de ces moments-là…