Dopage à l'EPO: Un soigneur de BMC arrêté avant le Tour

CYCLISME Sven S. était en possession de 195 doses d'EPO...

R.S.

— 

Un coureur de l'équipe BMC en course.
Un coureur de l'équipe BMC en course. — REUTERS

Après le chauffeur du bus de l’équipe Omega Pharma, voici l’affaire du soigneur de BMC. L’équipe de Cadel Evans est visée par une affaire de dopage depuis l’arrestation, lundi, de Sven S, originaire de Zonnebeke. Le soigneur a été interpellé après la découverte, en 2009 à l’aéroport de Bierset, d’un paquet de 195 doses d’EPO destiné «à son usage personnel.» Ces produits étaient censés donner un nouveau souffle à sa carrière de cycliste, écrivent ce jeudi Het Nieuwsblad et De Standaard.

Un an et demi après la découverte du paquet, et après une perquisition au domicile du suspect, celui-ci est donc passé aux aveux. A moins d’une semaine du Tour de France, la nouvelle étonne au sein de l’équipe BMC qui employait Sven S. épisodiquement. Présent jusqu’en juin au sein de l’équipe, lors du Tour de Toscane, il n'était par contre pas prévu qu'il participe au Tour de France.