François Blaquart: «Nos critères n'ont rien à voir avec une question d'origine»

FOOTBALL Mis en accusation par Médiapart, le directeur technique national dément vouloir instaurer des critères discriminatoires et insiste sur les problèmes des binationaux...

Propos recueillis par Alexandre Pedro

— 

Patrice Evra en discute avec Florent Malouda, le 21 mars 2011, à Clairefontaine.
Patrice Evra en discute avec Florent Malouda, le 21 mars 2011, à Clairefontaine. — A.PIERRE/SIPA

Le Directeur technique national François Blaquart a répondu aux accusations de Médiapart. Selon lui, s’il y a bien une réflexion sur les critères des sélection des jeunes joueurs dans les équipes de France, elle ne se fait et ne se fera pas sur des bases ethniques.
 
Démentez-vous les informations avancées par Médiapart concernant des critères éthniques que vous souhaiteriez mettre en place?
 
Je démens, c’est une évidence. Et il n’y eu aucune instruction donnée aux centres de formations et aux pôles espoirs. Notre seul problème est celui des doubles nationalités qui n’a rien avoir avec la couleur de peau.
 
Mais n’avez-vous pas eu un début de réflexion après la victoire de l’Espagne en Coupe du monde avec une équipe blanche?
 
Notre idée essentielle est centrée sur le projet de jeu. Cela n’a rien à voir avec l’origine des joueurs. Regardez-nos sélections. C’est de la mixité pure. Avec le sélectionneur, nous voulons juste donner un projet de jeu à l’Equipe de France. Nos critères ne sont seulement liés au potentiel des joueurs. On estime juste que certains joueurs passent à travers les mailles car ils ont une croissance plus tardive, mais cela n’a rien à voir avec une question d’origine. On veut qu’il y ait de la place pour tout le monde.
 
Vous ne niez pas avoir une réflexion concernant les joueurs binationaux?
 
Sur les dix dernières années, les pôles espoirs ont formé 12 internationaux français et une vingtaine d’autres pour des sélections étrangères. Est-ce notre rôle que de former des internationaux pour d’autres pays? Les règlements internationaux se sont assouplis, maintenant tant qu’un joueur n’a porté le maillot des A, il peut être sélectionné par un autre pays  Des joueurs de talents peuvent être trop jeunes à 20 ans pour évoluer en équipe de France et vont avoir des propositions d’une autre sélection avec laquelle peut-être l’occasion de disputer une Coupe du monde. Il s’agit de prendre des mesures d’accompagnements, pas des mesures restrictives. 
 
A la suite de débordements sur ce type de sujets, nous sommes contraints de fermer cet article aux commentaires. Merci de votre compréhension.