Les malheurs de Grégory Bourdy

© 20 minutes

— 

L’an prochain, Grégory Bourdy ne fera pas partie de l’European Tour, l’élite du golf sur le Vieux Continent. Le jeune Bordelais de 23 ans a connu une bien cruelle désillusion dimanche sur le parcours de San Roque, en Andalousie. Alors qu’il se trouvait en situation très favorable pour obtenir sa qualification pour le très lucratif circuit européen, le sociétaire du Golf bordelais a été bêtement exclu de la compétition. Grégory Bourdy explique sa mésaventure sur son site Internet : « Sur le trou nº 17, ma balle s’est immobilisé à 60 cm du trou. J’ai donc marqué la balle et juste avant de la ramasser, elle s’est mise à bouger d’1 cm à cause du vent. [...] Je l’ai alors replacé à l’endroit initial. » Et joué... Une erreur qui aurait dû coûter deux points de pénalité au joueur girondin, mais que personne sur le parcours n’avait remarqué. Par honnêteté, Bourdy rendait compte après son parcours à un arbitre de ce qui lui était arrivé... et était alors disqualifié pour avoir signé, du coup, une mauvaise carte de score. Joint hier au téléphone, le Bordelais a encore du mal à digérer ce terrible coup du sort : « C’est la plus grosse déception de ma carrière. Sur le coup, ça m’a fait très mal. Mais grâce à ma famille et mes amis, je commence doucement à surmonter cette déception. » Pour avoir été trop honnête, Bourdy disputera l’an prochain le Challenge Tour, la 2e division du golf européen. « Je n’ai aucun regret. Si c’était à refaire, je le referai. Je ne pensais pas avoir fait une faute, je croyais être dans le vrai. Simplement, je regrette ne pas avoir pris connaissance du règlement avant d’avoir signé ma carte. » Le golfeur français espère utiliser « cette épreuve de la vie pour rebondir ». L’ancien vainqueur de l’Open international de Bordeaux (2003), qui participera à deux tournois du Challenge Tour en décembre (en Argentine et au Mexique), entend bien défier au plus vite les meilleurs golfeurs de la planète. Stéphane Deschamps (avec M. A.)