Tony Chapron dénonce l'agression de son assistant à Lens

A.P. avec AFP

— 

L'arbitre assistant, Johan Perraux, touché par un projectile lors du match Lens-Lille, le 11 septembre 2010 à Lens.
L'arbitre assistant, Johan Perraux, touché par un projectile lors du match Lens-Lille, le 11 septembre 2010 à Lens. — D.Charlet / AFP

La bonne réputation du public de Felix-Bollaert risque d’en prendre un coup. Samedi lors du derby perdu face à Lille (1-4), Johan Perraux (un des deux arbitres assistants de Tony Chapron) a été touche au dos par un objet lancé depuis les tribunes. Très critiqué par les Lensois pour son arbitrage, Tony Chapron s’est dit scandalisé par l’agression de son assistant.  «Si je suis en train de m'expliquer sur mes décisions, il y en a un qui va dormir tranquille ce soir (samedi). Malheureusement, on parle de l'arbitrage, pas des imbéciles qui sont dans les tribunes», fulmine l'arbitre, souhaitant que l'on «trouve le responsable» et qu'il soit «jugé comme il se doit». Le président lensois, Gervais Martel a également annoncé que le club porterait plainte contre un auteur qui sera «identifié» tout comme son «groupe de supporteurs».

On n’applaudit plus les arbitres

Cet arbitre assistant a été touché dans le dos par un objet non déterminé après l’expulsion de l’attaquant lensois, Issam Jemaa, en fin de deuxième mi-temps. Le Tunisien a été sanctionné une deuxième fois pour avoir fait signe à l'arbitre d'avertir l'auteur d'une faute sur lui. Il avait reçu un premier carton jaune à la suite d'une altercation avec Debuchy (45e).

En première période, Tony Chapron a exclu directement un autre lensois: Sébastien Roudet pour avoir applaudi ironiquement une de ses décisions. L’intéressé explique n’avoir fait de la Direction nationale de l'arbitrage (DNA). «Les règles prévoient une expulsion directe lorsqu'un joueur applaudit l'arbitre et un avertissement un joueur qui en réclame une sanction contre un adversaire», rappelle-t-il.

Avant la reprise du championnat, le manager des arbitres, Bertrand Layec, avait prévenu lors d’une interview à 20minutes.fr: «Un joueur qui applaudira un arbitre de façon véhémente et ironique sera exclu du terrain.»