20 Minutes : Actualités et infos en direct
piratageLa Fédération française de rugby victime d’une cyberattaque

La Fédération française de rugby victime d’une cyberattaque, des données confidentielles menacées

piratageLes hackeurs du groupe Play auraient mis la main sur des données sensibles, sans que la quantité exacte ne soit dévoilée
La FFR a été la cible de pirates. (illustration)
La FFR a été la cible de pirates. (illustration) -  ALLILI MOURAD/SIPA / SIPA
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

La Fédération Française de Rugby (FFR) a été victime d’une cyberattaque dans la nuit du mercredi 7 juin au jeudi 8 juin dernier. Celle-ci a été revendiquée par le groupe de pirates Play. Plusieurs informations auraient été dérobées : les données personnelles sensibles d’employés de la fédération mais aussi de « clients », comme des passeports, révèle France Info ce jeudi. La FFR a confirmé l’attaque dans un communiqué et indique qu’elle a principalement « affecté les serveurs de messagerie », rapporte Le Parisien.

« La FFR continue, en lien avec les autorités, à rechercher et analyser les données qui auraient pu être exfiltrées dans le cadre de cette attaque, y compris les e-mails, les contacts et les informations de calendrier » ajoute le communiqué.

Jusqu’au 27 juin pour négocier

Pour parvenir à ses fins, le groupe Play a utilisé un ransomware, soit un rançongiciel qui peut chiffrer les données d’un ordinateur, d’un serveur ou d’un réseau et les rendre illisibles. Ce sont souvent des rançons qui sont demandées en échange de la restitution des données volées. Si elle est refusée, les pirates menacent souvent de publier les informations.



De son côté, la FFR assure ne pas avoir « reçu de demande de rançon à ce jour et ne souhaitera pas y répondre le cas échéant. Le service informatique a sécurisé l’ensemble du système et rétabli son fonctionnement ». Aucune information sur la quantité volée n’a été dévoilée mais les pirates auraient laissé jusqu’au 27 juin prochain à la FFR pour négocier.

Sujets liés