Tournoi de tennis de Paris-Bercy : Jeune papa, Rafael Nadal ne veut plus se battre pour être n°1 mondial

MASTERS 1000 Rafael Nadal fera son retour à la compétition mercredi lors du Masters 1000 de Paris-Bercy

N.S. avec AFP
— 
Rafael Nadal ce mardi en conférence de presse, lors du Masters 1.000 de Paris-Bercy.
Rafael Nadal ce mardi en conférence de presse, lors du Masters 1.000 de Paris-Bercy. — Ella Ling / Sipa

Après deux mois d’absence et la découverte de la paternité, le 8 octobre, Rafael Nadal s’apprête à retrouver mercredi les cours lors du Masters 1000 de Paris-Bercy. L’Espagnol de 36 ans rencontrera le vainqueur du duel de ce mardi entre Roberto Bautista Agut et Tommy Paul. Le maître de Roland-Garros, 14 fois sacré Porte d’Auteuil mais toujours en quête d’un premier titre à Bercy, peut finir l’année sur le trône de l’ATP, actuellement occupé par Carlos Alcaraz.

Mais à l’entendre, cette quête n’excite pas vraiment l’actuel dauphin de son jeune compatriote. « Je ne vais plus me battre pour être numéro 1, je l’ai fait dans le passé, j’ai atteint cet objectif plusieurs fois dans ma carrière, j’en ai été très heureux et très fier, mais je suis à un moment de ma carrière où je ne bats plus pour ça » a-t-il lâché ce mardi en conférence de presse.

« Quand j’ai joué, j’ai bien joué »

Le Majorquin se veut lucide face au temps qui passe : « J’ai joué peut-être 10 tournois cette année, c’est difficile d’être numéro 1 dans ces conditions. Mais je suis heureux d’être dans cette position : ça veut dire que quand j’ai joué, j’ai bien joué. » Mais combien de temps cela va-t-il encore durer, alors que son ami Roger Federer, il est vrai plus vieux de cinq ans, a récemment pris sa retraite ? Nadal préfère ne pas s’avancer.





« Avec un corps vieillissant comme le mien, c’est plus facile de savoir comment ça va quand on enchaîne des tournois, lance-t-il. Quand on revient d’une période sans compétition, c’est difficile de savoir comment son corps va réagir, comment on va jouer. »

« Ça a été une année extraordinaire pour les résultats mais aussi une année compliquée pour les blessures, confie l’Espagnol. Il est évident que j’arrive dans une situation qui fait que c’est difficile de penser au titre cette semaine. Mais je suis heureux de retrouver le circuit et de jouer. Il me reste deux tournois pour essayer de finir sur une bonne note. » Avant de repartir à Manacor pour retrouver son épouse et Rafael Jr, qui lui « manque », de son propre aveu.