Ligue 1 : Dix supporteurs interdits de stade après les incidents du match entre Toulouse et Montpellier

Football Fumigènes, dégradations… La rencontre de Ligue 1 dimanche entre le TFC et Montpellier avait dû être interrompue pendant quinze minutes. Les premières sanctions pénales sont tombées

20 Minutes avec AFP
— 
Le match à haute tension s'est soldé par une victoire des Violets, 4 à 2.
Le match à haute tension s'est soldé par une victoire des Violets, 4 à 2. — Lionel Bonaventure

Ils ne sont pas près de revoir une pelouse de foot en vrai. Dix supporteurs montpelliérains ont été interdits de stade ce mardi, à l’issue d’une audience au tribunal de Toulouse. Ils avaient été interpellés dimanche pendant les incidents qui ont émaillé la rencontre entre le TFC et le Montpellier au Stadium. Cette sanction est liée à l’introduction et l’usage d’engins pyrotechniques dans leur tribune, précise le parquet de Toulouse.

Les événements avaient entraîné une intervention policière dans la tribune montpelliéraine et une interruption de la rencontre pendant quinze minutes. L’un des dix supporteurs a dû également répondre de « violences sur personne dépositaire de l’autorité publique ».

Côté toulousain, trois mineurs – de 13, 14 et 16 ans – sont convoqués cette semaine au Palais de justice pour avoir, eux aussi, utilisé des fumigènes.

Deux enquêtes encore en cours

Par ailleurs, « une enquête est toujours en cours » pour « identifier les personnes » qui ont participé à un tifo pyrotechnique au moment de l’entrée des joueurs et à un hommage à Brice Taton, un supporteur toulousain tué 13 ans plus tôt par des hooligans à Belgrade.



Et une deuxième enquête reste ouverte « pour des faits de violences volontaires et des dégradations de biens d’utilité publique » qui ont été commis à la buvette « visiteurs ».

Ce match était classé à risque par la préfecture de la Haute-Garonne. Sur le terrain, il s’est soldé par une victoire des Violets, 4 à 2.