Joël Embiid obtient la nationalité américaine et pourrait snober l’équipe de France

BASKET Naturalisé français cet été, Joel Embiid a annoncé avoir également obtenu la nationalité américaine, ce qui complique sa venue en Bleu à l’avenir

A.L.G.
— 
Joel Embiid va devoir choisir entre la France et les Etats-Unis pour les grandes compétitions internationales.
Joel Embiid va devoir choisir entre la France et les Etats-Unis pour les grandes compétitions internationales. — Chris Szagola/AP/SIPA

C’est peut-être la prise de guerre la plus éphémère de l’histoire. Alors que les basketix français sabraient le champagne après l’annonce de la naturalisation française de Joël Embiid, avec l’idée que celui-ci allait rapidement rejoindre l’équipe de France pour former un duo de mammouths avec Rudy Gobert, le pivot des Sixers, né à Yaoundé, au Camroun, a annoncé qu’il venait aussi d’obtenir la nationalité américaine.

« Je suis ici (aux États-Unis) depuis longtemps, a déclaré le joueur de 2m13 à l’Associated Press. Mon fils est américain. Je vis ici et c’est une bénédiction d’être un Américain. Alors je me suis dit pourquoi pas ? ». Désormais, Embiid a l’embarras du choix au moment de choisir la sélection avec laquelle il souhaite évoluer.

Un duel France-USA pour les beaux yeux d’Embiid

Choisira-t-il la France, nation pour laquelle il n’a cessé de clamer son attachement ces derniers mois, ou les Etats-Unis, qui pourraient aussi lui faire les yeux doux à l’avenir ? La décision est entre ses mains mais, si vous voulez notre humble avis, on aurait tendance à penser que les Bleus vont se faire squeezer dans les grandes largeurs dans cette affaire. Même si on espère se tromper.

Tout comme Vincent Collet, qui s’était montré emballé à l’idée d’appeler Embiid en sélection. « Quand il sera complètement sélectionnable pour des raisons de papier et physiques, je ne vois pas pourquoi on ne le sélectionnerait pas. On a toujours pris les meilleurs joueurs et je considère qu’à partir du moment où il est sélectionnable, il fait partie de cette catégorie », avait-il déclaré au début du mois d’août avant le départ au Mondial. Il y a déjà une éternité, au vu de ce dernier rebondissement.