Zidane préfère "mourir" que de pardonner à Materazzi

FOOT Il y a des insultes qui ne passent pas ...

Nadège Abderrazak

— 

"Je préfère ta putain de soeur": voilà "la" phrase qu'a lâchée Marco Materazzi à l'adresse de Zinédine Zidane avant "le" coup de tête de la finale du Mondial-2006, assure le défenseur italien selon des propos rapportés par un hebdomadaire italien à paraître lundi.
"Je préfère ta putain de soeur": voilà "la" phrase qu'a lâchée Marco Materazzi à l'adresse de Zinédine Zidane avant "le" coup de tête de la finale du Mondial-2006, assure le défenseur italien selon des propos rapportés par un hebdomadaire italien à paraître lundi. — John MacDougall AFP/Archives

Décidement, le coup de boule ne passe pas. «Je demande pardon au football, aux supporters, à l'équipe... Après le match (la finale perdue contre l'Italie, ndlr), je suis entré dans le vestiaire et je leur ai dit: "Pardonnez-moi. Cela ne change rien mais je vous demande pardon".» Dans les colonnes du quotidien espagnol El Pais, Zinedine Zidane ne mâche pas ses mots.

Et il en veut toujours à Marco Materrazzi, dont il ne pardonne pas la provocation. «Mais à lui (Materazzi) je ne peux pas. Jamais, jamais... Ce serait me déshonorer... Je préfère mourir.» 

«Ma mère était malade»

Le meneur des Bleus livre tout de même un nouvel éclairage sur l’incident: «Sur un terrain, il se passe beaucoup de choses. Ca m'est arrivé très souvent. Mais là je n'ai pas pu me contenir, explique Zidane. Parce qu'en plus... Ce n'est pas une excuse. Mais ma mère était malade. Elle était à l'hôpital. Les gens ne le savaient pas. Mais c'était un mauvais moment. Plus d'une fois ils ont insulté ma mère et je n'ai rien dit. Mais là...».

Reste une question quand même: Materazzi, est-ce qu’il pardonne à Zidane?