Marion Rolland une martyre du web tombée pour la France

VANCOUVER2010 Il a suffi de trois secondes - et d'une chute - pour que la Française devienne une star du web...

A.P.

— 

Capture d'écran Marion Rolland à Vancouver le 18 février.
Capture d'écran Marion Rolland à Vancouver le 18 février. — 20minutes

La légende de Rolland est en marche. Bien malgré elle, la skieuse des Deux Alpes affole un web toujours en quête de chair à lol. Sa chute après trois secondes de course lors de la descente olympique a déjà suscité la création d’une trentaine de groupes sur Facebook. Et ce n’est qu’un début. En dehors de quelques groupes de soutiens, la plupart appuient là où ça fait mal. Les titres parlent d’eux-mêmes. «Pour que Marion Rolland fasse au moins 10 mètres au Super G à Vancouver», «Marion Rolland tombée pour la France», « Pour que Marion Rolland passe sa première étoile avant les JO 2014» ou «Je suis un unijambiste paraplégique manchot. Je peux battre Marion Rolland». On n’avait plus connu un tel déchaînement créatif depuis la nomination de Jean Sarkozy à la tête de l’EPAD.

«Il est incontournable de rendre hommage à la skieuse la plus rapide du pays. Nous n'oublierons jamais ce grand mais trop bref moment de ski. D'un point de vue technique, la poussée était bonne, on aurait aimé voir la suite...», justifie  un rien vachard l’un des créateur de ces groupes. Sur Youtube et Dailymotion, la vidéo de la chute déchaîne aussi les commentaires du monde entier. «La classe française, inimitable», raillent certains. D’autres, encore plus pervers, rajoutent en fond sonore «La Marseillaise version Mireille Mathieu ou la bien nommée «Pour une victoire» du local Roch Voisine.

La vidéo de la chute



Les utilisateurs de Twitter ne sont pas en reste.  «Marion Rolland la (1ère) étoile du ski  français», «j’ai raté la descente olympique, Marion Rolland aussi» ou encore «la légende de Rolland est en marche», la pauvre Française (qui a laissé un genou dans l’affaire) en voit de toutes les couleurs sur 140 signes. Il y a des jours où il vaudrait mieux rester au fond de son lit… Et sinon, le lugeur allemand David Möller s’est cassé une dent en croquant dans sa médaille d’argent. Marion Rolland aurait bien échangé sa mésaventure contre celle de notre croqueur de breloque.

>> Retrouvez notre blog et notre Twitter

>> Et notre dossier spécial JO ici

>> Les plus belles photos des JO sont ici