Tiger Woods entretient le mystère sur son accident

GOLF Le contexte de l'accident du numéro 1 mondial est de plus en plus flou...

M. Go. avec agence

— 

Le golfeur Tiger Woods, le 27 septembre 2009 à Atlanta, aux Etats-Unis.
Le golfeur Tiger Woods, le 27 septembre 2009 à Atlanta, aux Etats-Unis. — T.Maury/SIPA

Nouveau rebondissement dans l’affaire  Tiger Woods. Accidenté dans la nuit de vendredi à samedi, le golfeur n'avait toujours pas été entendu ce dimanche par la police sur les circonstances, encore très floues, de sa sortie de route.


Mais veut-il vraiment en parler? Vendredi, les agents de la police routière (Florida Highway Patrol, FHP) qui se sont présentés au domicile du joueur ont été priés par son épouse de revenir le lendemain. Le samedi, ils ont reçu un message leur indiquant que le numéro 1 mondial du golf et sa femme, l'ancien mannequin suédois Elin Nordegren, ne seraient finalement «pas disponibles» pour leur parler.


Les médias américains se déchaînent


Une information qui est en train de déchaîner les médias américains intrigués par  le caractère mystérieux de l’accident. Retrouvé légèrement blessé et tenant des propos incohérents à plus de 3 heures du matin, Tiger Woods aurait tapé à petite vitesse une borne à incendie puis un arbre. Sa femme serait alors sortie de la maison et aurait utilisé un club de golf pour casser une vitre du véhicule et l’aider à s'extraire. Il n’avait pas bu et souffre de lacérations.

Plus que l’accident, c’est le contexte qui enflamme les médias. Deux jours avant l’accident, un tabloïd avait évoqué des problèmes dans le couple du golfeur, dénonçant même un flirt entre Woods et une hôtesse d'un club newyorkais.


Selon le site TMZ.com, spécialisé dans la vie des célébrités, cette supposée aventure aurait entraîné une dispute entre le golfeur de 33 ans et sa femme, provoquant par la suite l'accident.


Les enquêteurs doivent procéder ce dimanche ou lundi à l'examen de l'appel téléphonique d'urgence au 911 passé la nuit de l'accident mais l'audition du golfeur devrait fournir des éléments nettement plus tangibles.