Paris en ligne: Des soupçons de tricherie sur Wozniacki

TENNIS Une enquête a été ouverte par la WTA...

R.S.

— 

Le joueuse de tennis danoise Caroline Wozniacki, soignée par un médecin lors de son match face à Anne Kremer, le 20 octobre 2009 au tournoi de Luxembourg.
Le joueuse de tennis danoise Caroline Wozniacki, soignée par un médecin lors de son match face à Anne Kremer, le 20 octobre 2009 au tournoi de Luxembourg. — S.Pirlet/REUTERS

Pour quelle raison peut-on abandonner quand on mène 7-5, 5-0 dans un match face à une adversaire largement moins bien classée à la WTA? Mercredi, au tournoi du Luxembourg, face à Anne Kremer, Caroline Wozniacki a invoqué une douleur à la cuisse pour jeter l’éponge. Crédible, oui, mais étrange quand il ne reste plus qu’un jeu pour conclure un match.

A 3-0 dans le second set, le père de la joueuse, Piotr, aurait indiqué à sa fille qu'il préférait qu'elle abdique, car sa blessure l'empêcherait de disputer le tour suivant. Ses commentaires en polonais ont été captés par un micro, entraînant immédiatement une multitude de paris en faveur de son adversaire, selon un journal danois. «Nous examinons ce qui s'est passé lors de ce match, indique Neil Robinson, le porte-parole de la WTA.».

«Caroline, prends la bonne décision»

Le père de la joueuse réfute lui toute accusation de tricherie. «Quand je suis venu sur le court pour lui parler à 3-0, je lui ai dit: "Caroline, que ce soit 5-0, 4-1 ou 3-2 au prochain changement de côté, tu dois savoir et décider si tu seras capable de jouer le prochain match. Après, prends la bonne décision.» De son côté, la joueuse danoise se dit prête à publier le rapport du physiothérapeute pour prouver sa bonne foi.