Quand Alex Ferguson flingue le Real

FOOT L'argent ne fait pas le bonheur selon le manager écossais...

Avec agence

— 

 Alex Ferguson à l'entraînement avec Manchester United à Rome, le 26 mai 2009.
 Alex Ferguson à l'entraînement avec Manchester United à Rome, le 26 mai 2009. — Darren Staples / Reuters

 

Alex Ferguson n’a pas vraiment la reconnaissance du ventre. Après avoir reçu 93 millions d’euros en échange de Cristiano Ronaldo, le manager de Manchester United ne se prive pas de mettre en garde le club madrilène et sa propension à sortir le chéquier pour attirer à prix d’or les meilleurs joueurs de la planète.

«Je ne voudrais pas être leur entraîneur, Manuel Pellegrini» 

«Cela me fait penser à un club dans les années 1950, Sunderland, qui avait déboursé tellement d'argent qu'il était surnommé "Le club de la banque d'Angleterre", a dit Ferguson. Ils n'ont rien gagné et en plus à la fin ils ont été relégués.»

«Je ne dis pas que le Real va être relégué, mais cela va être compliqué pour eux de trouver un bon équilibre dans l'équipe, a-t-il ajouté. Je ne voudrais pas être leur entraîneur, Manuel Pellegrini, à l'heure de faire sa première composition d'équipe, avec toutes ces individualités. J'ai prévenu Cristiano Ronaldo qu'il risquait de jouer milieu de terrain parce qu'ils n'en ont pas.»

Les principaux intéressés apprécieront.