Championnats de France : Florian Sénéchal décroche le graal... Anthony Turgis battu d'un souffle... Revivez la course en ligne avec nous

CYCLISME A cinq jours du Grand Départ du Tour de France, Rémi Cavagna remettait son titre de champion national en jeu du côté de Cholet

Q.B.
— 
Le jour de gloire est arrivé pour Florian Sénéchal.
Le jour de gloire est arrivé pour Florian Sénéchal. — Shutterstock/SIPA

Championnats de France de cyclisme sur route - course en ligne Hommes

Cholet-Cholet (240 kilomètres)

Vainqueur : Florian Sénéchal (Quick-Step Alpha Vinyl)

16h43 : On se quitte là-dessus. Florian Sénéchal est un magnifique champion de France, le cyclisme est une superbe raison d'être heureux, et le Tour de France démarre vendredi ! Ce sera évidemment à suivre sur 20 Minutes. D'ici là, portez vous bien, et à très vite. VIVE LE VÉLOOOOOOO !!!!!!!!!!!!
16h41 : LA MARSEILLAISE POUR FLORIAN SENECHAL !!! Beaucoup d'émotion dans le regard du vainqueur.
16h38 : Quelques résultats à la volée : Filippo Zana (Italie), Felix Grossschartner (Autriche), Peter Sagan (Slovaquie), Nils Pilott (Allemagne) et Carlos Rodriguez (Espagne) sont tous devenus champions dans leur pays respectif.
16h36 : Voilà à quoi ressemble le sprint d'un champion de France.

 

16h33 : Ce serait top de voir Sénéchal avec son maillot bleu-blanc-rouge sur le Tour. Le Nordiste n'a plus couru la Grande Boucle depuis 2017, mais il y a une concurrence immense chez Quick Step. On croise les doigts.
16h32 : Les premiers mots du champion : « On s’échange le maillot on dirait… Quand je vais mettre le maillot, je vais comprendre. Ça fait plaisir avec tous les sacrifices que je fais, ça fait du bien. On a bien géré. »
16h30 : Si avec ce qu'on a vu aujourd'hui on ne voit pas Julian sur le Tour... Patrick Lefevere risquerait de déclencher un incident diplomatique majeur.
16h28 : Le top 10. Alaphilippe termine 13e et a montré de très belles choses en vue du Tour.

 

16h26 : Le titre reste donc chez Quick Step Alpha Vinyl, et c'est largement mérité !

 

16h25 : 3e place pour Axel Zingle. Warren Barguil 4e, Benjamin Thomas 5e.
16h23 : C'était très serré, mais Sénéchal s'impose de justesse devant Turgis.
16h23 : THOMAS EMMENE LE SPRINT POUR ZINGLE, MAIS FLORIAN SENECHAL EST LE PLUS FORT !!!!
1 km : Sur le papier, avantage Sénéchal...
1 km : Ils sont cinq en tête pour se jouer le titre !
2 km : Zingle est en embuscade, et la jonction est imminente !
3 km : Gros boulot de Barguil, le trio de poursuivants se rapproche...
4 km : Où est-ce qu'on signe ?

 

5 km : Il n'y aura pas de titre numéro 4 pour Démare.
6 km : Ca ressemble à un coup de maître de Quick Step Alpha Vinyl. D'autant que Sénéchal a une sacrée pointe de vitesse.
7 km : Le duo de tête compte 10 secondes d'avance sur le premier groupe de poursuivants, et le peloton est à 30 secondes !
9 km : La situation : Sénéchal et Thomas en tête, avec Barguil, Turgis et Vuillermoz en chasse.
10 km : QUEL FINAL, C'EST CHAUDDDDDD !!!!!!!
10 km : Benjamin Thomas, Florian Sénéchal et Anthony Turgis font la différence, Warren Barguil essaie de sortir derrière.
11 km : ÇA MONTE TRES FORT DANS LA SEGUINIERE !!!
13 km : Le sprint paraît inéluctable...
15 km : Sandy Dujardin est désormais seul en tête après une attaque tranchante.
17 km : La pub à ce stade de la course, par contre, c'est non. Quelle horreur.
18 km : Merci Bernard.

 

19 km : Si le peloton revient dans le sillage de l'échappée, je sens bien une petite attaque de Julian dans un faux-plat montant...
20 km : Alaphilippe est toujours placé à l'avant du peloton, en troisième position, derrière deux Groupama-FDJ, pour assurer les arrières de Cavagna. Déjà 220 bornes dans les jambes de Julian, costaud pour un retour à la compétition.
21 km : On va arriver dans le tout dernier tour !
23 km : Matis Louvel a rejoint Cavagna et Petit à l'avant, le trio compte une dizaine de secondes d'avance.
25 km : La chute de Burgaudeau en images. C'est douloureux.

 

26 km : Une pensée pour les gars de Groupama-FDJ, qui roulent depuis ce matin et qui se font harceler par tout le monde depuis quelques minutes. Les coéquipiers de Nono Démare ont intérêt d'avoir de la ressource.
28 km : Warren Barguil attaque ! Beaucoup de rythme, ça s'anime. Et Hugo Page chute en touchant la roue d'un autre coureur.
29 km : CHUTE DE MATHIEU BURGAUDEAU DANS UN VIRAGE !!!! LE GROUPE DE TÊTE PERD UN HOMME !!!
30 km : Rémi Cavagna, Adrien Petit et Mathieu Burgaudeau ont pris quelques longueurs d'avance, attention !
31 km : Burgaudeau hausse le rythme, les choses sérieuses commencent !
31 km : Laurent Pichon relance au moment où le peloton opère la jonction !
32 km : Il ne court pas dans une équipe majeure, mais Léo Danès (U Nantes Atlantique) fait une très belle impression dans l'échappée.
33 km : Quentin Jauregui attaque à son tour, B&B veut donner du mouvement et casser le scénario déjà écrit par les sprinteurs.
35 km : Gougeard n'est pas relayé, alors le peloton rentre. L'initiative a encore couté du temps à l'échappée, à peine 13 secondes de marge.
36 km : ATTAQUE D'ALEXIS GOUGEARD !!! CA BOUGE DANS LE PELOTON !!!
37 km : D'ailleurs, Julian est là avec deux coéquipiers, le tenant du titre Rémi Cavagna ainsi que Florian Sénéchal. Pas aussi fort collectivement que Groupama-FDJ ou Cofidis, mais ça peut jouer les poils à gratter.
38 km : JULIAN ALAPHILIPPE S'EST REPLACÉ AUX PREMIÈRES PLACES DU PELOTON !!! IL EST BIEN !!!
40 km : On s'écarte momentanément de la course masculine pour saluer Audrey Cordon-Ragot, titrée hier sur la course en ligne, deux jours après sa victoire sur le chrono. La Bretagne, ça vous gagne, et ça gagne.

 

42 km : Benoit Cosnefroy ne ménage pas sa peine dans l'échappée, mais le peloton est à moins de 40 secondes.
44 km : Elle est là, la grande carcasse de Matthieu Ladagnous. A l'avant du peloton pour bosser en faveur de son leader.
46 km : Ça doit quand même être long pour les coureurs de passer toute la journée sur un circuit. Aucune originalité, tu vois le même paysage pendant six heures... Un peu comme si tu tournais autour d'un rond-point, mais avec un maillot bleu-blanc-rouge au bout.
48 km : 42 secondes d'écart, ça repart à la baisse.
50 km : Même intérêt pour Groupama-FDJ et Cofidis, intéressées par un sprint.

 

51 km : Pour le moment, c'est du tableau noir pour Arnaud Démare.
53 km : L'organisation de la course à Cholet n'arrange pas tout le monde.

 

55 km : L'avance de l'échappée repasse au-delà de la minute. La compo du groupe : Cosnefroy, Lemoine, Madouas, Pichon, Doubey, Ferron, Soupe, Delettre et Danes.
56 km : Julian Alaphilippe est toujours dans le peloton. A l'arrière, certes, mais c'est plutôt bon signe pour une reprise.
58 km : Benoit Cosnefroy essaie de faire bouger les choses dans le groupe de tête, mais le peloton se rapproche inexorablement...
62 km : Cédric Vasseur, qui mise notamment sur Bryan Coquard, au micro d'Eurosport il y a quelques minutes : « On maitrise bien notre sujet, le vrai championnat de France n'a pas encore commencé. » Les mecs ont déjà 180 bornes dans les jambes, quand même.
63 km : Les coéquipiers de Nono Démare mènent le peloton et l'avance des fuyards continue de fondre. A peine une minute maintenant.
65 km : C'est parti pour suivre le final de ce Championnat de France, et le peloton contrôle l'échappée. L'écart a baissé assez brutalement depuis quelques minutes, pour tomber à 1'15".
Cho, Cholet marrons ! Bienvenue dans le Maine-et-Loire pour savoir qui sera le nouveau champion de France. Comme d'hab, les coureurs vont s'enquiller six heures de selle, pendant que nous, on sera les doigts de pieds en éventail dans notre fauteuil. Mais c'est la vie qu'ils ont décidé de mener, alors on va les encourager. Qui pour succéder à Rémi Cavagna ?

Arnaud Démare peut égaler Jean Stablinski avec un quatrième sacre. Presque à la maison, Bryan Coquard essayera lui aussi de tirer son épingle du jeu. Et évidemment, on va revoir Julian Alaphilippe pour la première fois depuis sa chute en Belgique et ça, c'est chouette.

>> On se retrouve vers 15 heures pour écraser les pédales sans vergogne.