Lutte contre l'homophobie : La Fédération sénégalaise envoie un scud à la FFF sur le cas Idrissa Gueye

FOOTBALL La Fédération sénégalaise de football a publié un communiqué jeudi soir après que la FFF a exhorté Idrissa Gueye à clarifier sa position après son forfait contre Montpellier, à l’occasion de la journée de lutte contre l’homophobie

W.P.
— 
Le milieu du PSG Idrissa Gueye.
Le milieu du PSG Idrissa Gueye. — John SPENCER/SIPA

Isolé et mis sous pression en France après avoir refusé de participer à la journée de lutte contre l’homophobie​ sur la pelouse du MHSC en Ligue 1, Idrissa Gueye est toujours soutenu dans son pays. La Fédération sénégalaise de football a publié jeudi un communiqué en réaction à la prise de position de la FFF, qui, par l’intermédiaire de son comité d’éthique, exhortait le même jour le Parisien à justifier son absence.

L’instance du foot sénégalais a déclaré avoir pris connaissance de la lettre de la FFF « avec une grande surprise (et une grande inquiétude sur le traitement de certains joueurs essentiellement d’origine africaine, disons le clairement). »

Difficile de trouver des bases légales

Et de poursuivre. « Quand l’éthique se base sur l’hypothétique et le diktat, la liberté individuelle est en péril, écrit la Fédération sénégalaise. S’il est difficile de trouver les bases légales, statutaires ou réglementaires d’une telle démarche dans les textes du football ou du sport en général, sa finalité est par contre claire : contraindre le joueur à faire ce que son libre arbitre ne l’incline à faire. »