JO Paris 2024 : Jeune danseuse de hip-hop, Cléa, 15 ans, rêve de représenter la France

BREAKDANCE Ce dimanche, Brut, partenaire de « 20 Minutes », rencontre une jeune « b-girl » pleine d’ambition

20 Minutes avec Brut
— 
Cléa, 15 ans, rêve de participer à l'épreuve de « break » des JO de Paris 2024
Cléa, 15 ans, rêve de participer à l'épreuve de « break » des JO de Paris 2024 — BRUT Média (capture d'écran)

« Bam ! Bam ! Hop ! Hop ! Et hop ! ». Voici les instructions qui rythment les entraînements quotidiens de Cléa, 15 ans, élève en section sportive hip-hop dans un lycée parisien. Cette jeune « b-girl » (« b » pour breakdance, qui combine des figures au sol) est « une élève comme les autres » puisqu’elle y suit un cursus normal de seconde générale… sauf qu’elle enchaîne, chaque soir, avec deux heures d’entraînement de danse !

« Ça fait un an et demi que les étudiants précaires galèrent »

Cette passionnée originaire du Cap d'Agde n’a qu’un objectif : se rapprocher de l’équipe de France pour avoir une chance de participer aux Jeux olympiques. Car « le break va rentrer aux JO de Paris 2024, précise David Bérillon, responsable de la section hip-hop. Et Cléa est un peu unique dans notre lycée : on formait d’autres breakers, des garçons, mais c’est la première fois qu’on a une fille d’un tel niveau et avec cette spécialité ! ».

« On commence à voir de plus en plus de filles dans les battles de break, se réjouit Jade, une camarade de Cléa. Du coup, pourquoi pas une team de filles aux JO ? Avec Cléa dedans, j’espère ! ». L’intéressée, elle, voit même beaucoup plus loin : « Moi, mon plus grand rêve, ça serait de devenir chorégraphe. Ah, ce serait trop bien ! », s’enthousiasme-t-elle. Assistez à ses entraînements dans cette vidéo de notre partenaire Brut.