ASSE – RC Lens : Au bout du suspense, Seko Fofana permet aux Lensois d’enfoncer une ASSE maudite… Revivez ce match renversant (1-2) avec nous

FOOTBALL Les hommes de Pascal Dupraz, qui ont longtemps mené au score ce samedi, ont subi une nouvelle grosse désillusion en fin de rencontre, avec l’énorme frappe décisive du capitaine des Sang et Or au bout du temps additionnel (1-2, 90e+5)

Au stade Geoffroy-Guichard, Jérémy Laugier
— 
Le capitaine lensois Seko Fofana a encore été décisif, ce samedi à Saint-Etienne.
Le capitaine lensois Seko Fofana a encore été décisif, ce samedi à Saint-Etienne. — JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP



Et hop, voici notre débrief de ce match finalement assez dingo, comme souvent cette saison avec les Sang et Or. On se donne rendez-vous demain matin pour les articles de retour sur cette rencontre.

 

Pfiouuuuu les Verts viennent de prendre une sacrée claque dans la tronche avec ce but de Seko Fofana au bout du temps additionnel (1-2). Ils sont assurés de rester à leur 20e place, et risquent d’être encore davantage décrochés d’ici demain soir, après avoir pourtant livré un vrai match. La mission de Pascal Dupraz à la tête de l’ASSE va décidément être rude. Quant aux Lensois, ils sont pour le moment 4es en Ligue 1, et s’en tirent vraiment bien au vu de leur première période très en dedans. Grand merci à tous de nous avoir suivis les amis, et on se retrouve très vite pour de nouvelles aventures sur 20 Minutes, avec notamment des articles de retour sur ce match demain matin sur le site. La bise.


 

Et c'est fini là-dessus, fin de match à nouveau dingue des Lensois, après Lille et Rennes !


 

90e+5 : +5 : Incroyaaaaaaaaaaable, Seko Fofana délivre le Racing avec une énorme frappe ! Sainté est maudit !


 

90e + 3 : + 3 : L’ASSE montre beaucoup d’allant dans ces derniers instants. Ghezzali offre un excellent ballon à Boudebouz mais sa tête est bien bloquée par Leca.
90e : Et bim, 6 minutes de temps additionnel, prends ça Janny Sikazwe ! Encore un joli bonus en votre compagnie avec le charmant -1°C du Forez.
88e : Incroyable, le capitaine des Sang et Or Seko Fofana vient d’hériter de deux balles de match, seul à l’entrée de la surface ? Mais il a manqué le cadre une fois, avant de voir sa tentative suivante être repoussée par un défenseur stéphanois.
86e : Lucas Gourna-Douath va décidément pouvoir s’en vouloir. Après son immense occase gâchée à 1-0, il se retrouve à nouveau en excellente position dans la défense lensoise. Mais plutôt que tenter sa chance, il tente une passe en retrait approximative pour un autre entrant Yanis Lhery (18 ans), qui n’avait pas du tout anticipé ça.
78e : Buuuuuuuuuuuuuut, la voilà l’égalisation lensoise ! Et elle est bien venue du banc de touche : Clauss enroule un corner au premier poteau pour la tête de Sotoca, qui surgit pour claquer une tête imparable ! L’ASSE va-t-elle désormais craquer ?
73e : Après Corentin Jean et Florian Sotoca (62e), David Pereira Da Costa et la recrue Patrick Berg entrent à leur tour en jeu. De quoi enfin permettre au Racing de revenir dans le match?
72e : Pfiouuuuuuuuuuu le modèle de contre-attaque qui a failli faire mal pour les Verts ! Récupération de Gabriel Silva dans les pieds de Clauss et relance à toute vitesse. Autant l’ASSE avait très peu passé la ligne médiane depuis la pause, autant là, tout le monde a tenté le coup à fond. Ça s’enchaîne avec un centre millimétré de l’inévitable Boudebouz pour Lucas Gourna-Douath. Mais le jeune milieu stéphanois, archi seul à 8 m du but de Leca, lâche une reprise de très peu au-dessus. Balle de 2-0 XXL, vous l’aurez compris !
65e : Entré en jeu juste avant, l’attaquant lensois Sotoca se retrouve bien lancé dans l’axe face à Bernardoni. Mais il est repris par trois défenseurs se jetant autour de lui et ne lâche pas la frappe qu’il aurait voulu. Il a beau réclamer un penalty, le VAR ne se manifeste pas (logiquement je pense).
62e : En voilà une grosse occase côté lensois : Kalimuendo récupère un ballon en pleine surface, décalé côté droit, et il enroule sa frappe du gauche. Ça passe tout tout près de la lucarne d’un Bernardoni archi battu sur le coup.
60e : Image bien cocasse puisque le piston gauche lensois Frankowski, qui convoitait un ballon près de la surface stéphanoise, vient d’en être empêché en percutant… François Letexier. Oui oui, l’arbitre de ce match, visiblement (trop) bien placé sur ce coup.
55e : Pascal Dupraz va tenter de verrouiller bien comme il faut son but d’avance : le milieu relayeur Lucas Gourna-Douath prend en effet la place de l’attaquant Sada Thioub, logiquement à court de rythme pour sa première titularisation de la saison.
53e : Les Lensois confisquent clairement le ballon depuis la reprise. Mais ça manque de rythme et de tranchant face à un bloc bas aussi solidement installé devant Bernardoni. Et puis, à l’image d’une passe manquée par Gradit peu avant, il y a du déchet technique aux abords de la surface stéphanoise.
49e : Le Racing est bien rentré dans sa seconde période et Yvann Maçon est bien inspiré d’intercepter un ballon chaud dans les pieds de Seko Fofana (discret jusque-là), qui allait se présenter seul face à Bernardoni.
C’est reparti ici, et aucun changement à signaler, même côté Franck Haise, après cette première période décevante de son équipe. Les surprises viennent plutôt de la tribune est du Chaudron.


 

Il n’est pas toujours à ce niveau, mais vraie belle longévité pour Ryad Boudebouz en Ligue 1 mine de rien.


 

C’est la mi-temps ici, gros coup des Verts et de Pascal Dupraz jusque-là. 1 seul tir cadré côté lensois, qui l’eût cru avec la triplette Kolo-Bakayoko-Nadé derrière ?


 

43e : Tiens, Denis Bouanga est à l’affût depuis la CAN au Cameroun. Le Gabonais doit être agréablement surpris du visage montré par son équipe cet aprem.


 

39e : Buuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuut stéphanois !!!! On le sentait venir celui-là. Et on ne vous a pas annoncé en avance le buteur mais c’est tout comme. Ryad Boudebouz conclut en effet un mouvement initié par un ballon bêtement perdu par Clauss (coucou DD) dans le camp des Verts. Le centre d’Aouchiche trouve Boudebouz, dont la volée n’est pas ouf du tout sur le coup, pile sur Leca. Mais vraie cagade du gardien corse sur le coup.


 

36e : Saintééééé tout près d’ouvrir le score : Boudebouz régale encore avec une ouverture laser sur coup franc pour Camara. Excentré côté droit, le milieu stéphanois balance une grosse frappe que Leca va chercher en se détendant bien. Le corner ne donne rien derrière mais les Verts sont décidément dans le coup.
32e : Bernardoni se montre à nouveau solide sur une puissante frappe de Saïd depuis le côté droit. Mais jusque-là, le Racing n’a quasiment jamais débordé les Verts, ce qui constitue une vraie surprise.
27e : Mahdi Camara profite d’un (nouveau) super taf de Boudebouz pour s’infiltrer plein axe. Il allume des 20 m mais ça passe nettement au-dessus de la transversale de Leca.
25e : Quel coquin ce Jonathan Clauss (l’homme réclamé en Bleus par 78 % de Français) : énorme coup franc d’environ 30 m, quasi sur la ligne de touche, et qui a failli lober Bernardoni. Le no 50 stéphanois s’en sort avec une claquette bienvenue en corner, tant la frappe du piston lensois prenait la direction de la lucarne.
16e : On n’a pas revu l’ASSE en danger depuis la belle occase de Maçon. Franchement, l’entame des Verts est globalement de bon niveau, à l’image d’un Ryad Boudebouz qu’on voit partout, et qui fait beaucoup de bien avec sa justesse technique.
7e : Ouuuuuuh la grosse occase stéphanoise contre le cours du jeu ! Servi par Thioub, Yvann Maçon claque un énorme petit pont à Facundo Medina. Il enchaîne avec une lourde frappe, excentré sur la droite, et Leca est à la parade.
4e : Alerte encore plus sérieuse pour l’ancien gardien du SCO : Wesley Saïd se présente aux 18 m, peu gêné, mais sa frappe s’envole légèrement au-dessus. Voilà un début de match comme on l’imaginait.
1re : Vache, la première petite opportunité lensoise n’a pas traîné : 20 secondes de jeu et déjà une belle frappe de 25-30 m de Kakuta, ça ne file pas très loin à côté du but de Bernardoni.
C'est parti pour ce Sainté-Lens les amis !
16h55 : Petit point sur l’improbable ambiance mise, dans cette jauge à 5.000, par les rares supporteurs lensois qui se sont débrouillés pour être de la partie.


 

16h50 : Côté lensois, ça a sur le papier autrement plus de la gueule, et même de vrais airs d’équipe type pour la bande à Franck Haise. Le coach lensois compte bien stopper la mauvaise série en cours loin de Bollaert (6 matchs sans victoire).


 

16h47 : On attaque avec la compo stéphanoise. A noter la première apparition professionnelle d’Abdoulaye Bakayoko, défenseur central de 19 ans. Ça sent donc la défense à 3/5 côté Pascal Dupraz. Sans surprise, Bernardoni et Thioub sont titulaires dès leur première apparition avec les Verts.


 

16h45 : Hey, on vous retrouve, bienvenue dans le Chaudron. Des dizaines de fumigènes ont été craqués durant le rassemblement à l’initiative du kop nord (Magic Fans), juste avant cette rencontre. On sortira donc un article sur le sujet, avec masques à l’effigie de Romeyer et Caïazzo au programme.


 

16 h : Avant de vous retrouver dans 45 minutes pour vous faire vivre l’avant-match, et notamment les compos d’équipes, on vous propose deux sujets pour vous mettre dans l’ambiance du Chaudron (évidemment tristoune comme partout avec cette jauge à 5.000 spectateurs). L’actu chaude, c’est la première apparition dans le groupe de deux recrues hivernales : le gardien Paul Bernardoni et l’attaquant Sada Thioub. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que les gaillards se connaissent bien, puisqu’ils présentent l’étrange particularité d’avoir évolué ensemble dans leurs trois derniers clubs (Nîmes, Angers et donc Sainté). Alors, hasard ou bien ?


Et le mois dernier, on s’était demandé si Pascal Dupraz pourrait refaire le coup d’Evian Thonon Gaillard et surtout de Toulouse. Finalement, c’est quoi la méthode du pompier de service haut-savoyard ? See u guys.



 

Hello et bienvenue par ici les 20 Minutos ! Rejoignez-nous les yeux fermés pour cette affiche du samedi qui pourrait permettre aux Lensois de revenir provisoirement à la quatrième place en Ligue 1, après que la bande à Franck Haise a vécu un sacré trou d’air en fin d’année 2021 (3 points sur 18 sur les 6 derniers matchs). Euphoriques après leurs deux derniers succès dans les ultimes secondes contre le voisin lillois en Coupe de France (2-2, 4-3 aux t.a.b) puis face au Stade Rennais en L1, les Sang et Or ont refait le plein de confiance. La grosse équipe pourra être alignée, puisque seulement Haïdaira et Ganago (CAN) seront absents.

On ne peut pas en dire de même côté ASSE, même si les Verts ont fait le job en Coupe de France à Lyon-Duchère (0-1) et Jura Sud (1-4) depuis l’arrivée le 14 décembre de Pascal Dupraz sur le banc. Il n’empêche que la série en cours de cinq revers de rang en Ligue 1 pique bien comme il faut pour l’actuelle lanterne rouge du championnat. Les multiples absences de tauliers supposés (Khazri, Bouanga, Neyou et Moukoudi sont tous à la CAN, Green, Nordin et Hamouma sont blessés, Trauco et Sako malades) ne vont pas aider les supporteurs stéphanois à être bien confiants cet aprem. Ils se retrouvent d’ailleurs à 15h30 sur le parking devant Geoffroy-Guichard pour « sauver l’ASSE ». Nul doute que le duo Romeyer-Caïazzo sera plus que jamais dans leur viseur. On vous racontera tout ça dans un sujet consacré à ce rassemblement, en marge de cette rencontre essentielle pour briser la série de lose des Verts. A tout vite par ici les amis.

» Pour vibrer avec nous devant cet ASSE-RC Lens, rendez-vous par ici dès 16h45, avec un coup d’envoi à 17 heures…