Affaire Yannick Agnel : Une partie de l'entourage de la victime était au courant des faits

FAITS DIVERS Yannick Agnel a été mis en examen pour viol et agression sexuelle sur mineure. Selon une enquête de Radio France, une partie de l'entourage de la victime était au courant des faits

W.P.
— 
L'ex-nageur Yannick Agnel a été mis en examen pour "viol" et "agression sexuelle" sur une mineure de 13 ans.
L'ex-nageur Yannick Agnel a été mis en examen pour "viol" et "agression sexuelle" sur une mineure de 13 ans. — PASCAL GUYOT / AFP

Un mois après la mise en examen de Yannick Agnel pour « viol et agression sexuelle sur mineure de moins de 15 ans », une enquête de  Radio France diffusée jeudi révèle qu’une partie de l’entourage du  nageur et de la victime était au courant de la relation. Celle-ci aurait débuté par un baiser un soir de réveillon 2015 dans un appartement loué par le nageur dans le centre de Mulhouse.



S’en suivent des rapports sexuels, parfois au domicile même de Lionel Horter, l’entraîneur du nageur et père de la victime, mais aussi en Thaïlande, où l’équipe de Mulhouse Olympic Natation (MON) s’était rendue en stage, début 2016. Certains de ses membres cités par l’enquête ne semblent pas surpris par les révélations. Ainsi, une nageuse rappelle que la victime se rendait souvent dans la chambre de Yannick Agnel : « j’ai eu des doutes sur ce qui se passait ».

Un « dossier » sur Agnel et la victime

Lionel et Marjorie Horter ont indiqué n’avoir eu connaissance des faits que deux semaines avant que leur fille ne porte plainte, c’est-à-dire au début des vacances d’été 2021. Sauf que beaucoup de personnes du MON contestent cette version, ou du moins se posent des questions. Dont un ancien cadre du club, évoquant un épisode datant du printemps 2019. Le MON est alors en conflit avec Agnel, qui réclame 60.000 euros pour sa dernière année de contrat, celle-ci n’ayant été payée. Le club aurait alors envoyé une lettre de conciliation. « Franck Horter [président du MON et frère de Lionel] me dit que Yannick serait sage d’accepter cette conciliation, raconte l’ancien cadre, car ils ont un dossier sur lui et sa nièce, N. »

​« Aucun élément ne montre que les parents étaient au courant »

Selon un autre nageur du club cité, tout le monde a été très vite mis au courant de la relation entre Agnel et N. « Les nageurs étaient peut-être au courant. Mais l’information n’est pas remontée jusqu’à Lionel et Marjorie Horter [les parents] qui font partie de l’encadrement, estime Me Thomas Wetterer, l’un des avocats de la victime. L’encadrement, c’est une figure autoritaire pour ces jeunes. » « Aucun élément ne montre à l’heure actuelle que les parents étaient au courant » précise par ailleurs la procureure de Mulhouse.