CAN 2022 : « On a failli à notre tâche », l’Algérie rate son entrée contre la Sierra Leone

FOOTBALL Le tenant du titre a été tenu en échec par un adversaire porté par son gardien Mohamed Kamara

Julien Laloye
— 
Yacine Brahimi et l'Algérie ont mal commencé la défense de leur titre à la CAN.
Yacine Brahimi et l'Algérie ont mal commencé la défense de leur titre à la CAN. — CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Le roi piétine. Tenant du titre, l’Algérie a été tenue en échec par la modeste Sierra Leone (0-0), premier échec d’un favori à la Coupe d'Afrique des Nations (CAN), mardi à Douala. Si le Sénégal, autre favori, s’en est sorti la veille avec un penalty de la dernière seconde contre le Zimbabwe (1-0), l'Algérie a bafouillé son football jusqu’au bout et signé le premier 0-0 de la compétition.

Seule maigre consolation, les « Verts » se contentent d’allonger leur série d’invincibilité à 35 matchs, à deux unités du record établi par l’Italie (37). Mais les hommes de Djamel Belmadi, qui n’ont pas montré grand-chose d’un prétendant à la victoire contre des « Leone Stars » impeccables de discipline, devront en faire beaucoup plus pour ne pas perdre contre les Éléphants de la Côte d’Ivoire.



La Sierra Leone a d’abord dominé

Les Verts et Bleus de John Keister ont même d’abord dominé. En première période, les seules occasions ont été sierra-léonaises, une frappe en pivot d’Alhadji Kamara (5e) et une tête puissante d’Umaru Bangura (23e). Après la pause, les Algériens ont frôlé le pire quand Alhadji a cru ouvrir le score, mais il était hors-jeu (48e).

Les champions d’Afrique ont enfin réagi sur une passe de leur leader Riyad Mahrez pour Yacine Brahimi, contré par le gardien Mohamed Kamara (52e), homme du match et auteur de sept arrêts au final. Les Algériens ont en effet pris l’ascendant dans la dernière demi-heure, mais sans réussite. Leur plus belle occasion est venue d’une frappe de Sofiane Bendebka qui filait vers le but, détournée par Steven Caulker, le défenseur de Fenerbahçe (67e).

Le gardien de la Sierra Leone infranchissable

« On a des regrets, témoignait à chaud le sélectionneur algérien Djamel Belmadi au micro de Bein Sport. On a eu les situations de marquer, plus qu’il n’en fallait, mais on n’a pas su être réalistes. Aujourd’hui on a failli à notre tâche, on va corriger ce qu’il faut corriger puis revenir contre la Guinée pour gagner ».



Pour sa troisième participation à la CAN, la Sierra Leone, qualifiée après un dernier match houleux contre le Bénin, pollué par une histoire de tests positifs douteux, s’en tire avec un résultat historique. Entre 1994 et 1996, avec sa star de l’époque Mohamed Kallon, elle n’avait obtenu qu’un succès, contre le Burkina Faso. En se tombant dans les bras, les Sierra-Léonais ont fêté ce 0-0 contre le champion d’Afrique comme une victoire.