Ballon d'or : Mount 2e, Bonucci 4e… Les votes étranges une nouvelle fois au rendez-vous

FOOTBALL Le plus drôle dans le Ballon d'Or, ce n’est pas le vainqueur, mais le résultat des votes, pays par pays

W.P.
— 
Messi a remporté son 7e Ballon d'Or
Messi a remporté son 7e Ballon d'Or — J.E.E/SIPA

Le Ballon d'Or couronne le meilleur joueur du monde sur une année, mais aussi le journaliste le plus fou de la planète. En 2019, un confrère sri-lankais avait sans doute pondu le quinté le plus anticonformiste de l’histoire du trophée (Alexander-Arnold, Aubameyang, Griezmann, Lewandowski et Ter Stegen). Cette année, rien d’aussi fou mais encore quelques petites merveilles malgré tout, à commencer par la 2e place de Mason Mount en Ouzbékistan, la 4e de Bonucci non loin de là, chez les Kirghizes, et la 2e place de Sterling attribuée par le journaliste du Liechtenstein.

Du côté des pays étrangers qui comptent, l’Argentine a voté pour Lionel Messi devant Karim Benzema​ et CR7, tandis que le Portugal n’a mis aucun des deux GOATs dans le top 5 (mais a placé N’Golo Kanté numéro 1). Enfin, notons que le journaliste néo-zélandais a trouvé le quinté gagnant pour la deuxième fois de suite. Paul le poulpe.