OL-Brondby : Avec un grand Toko Ekambi, Lyon se balade en tête de son groupe de Ligue Europa… Revivez ce net succès (3-0) avec nous

FOOTBALL Après son succès (0-2) à Glasgow, l’OL a remis ça ce jeudi en faisant craquer Brondby (3-0) au terme d’une seconde période de folie impulsée par Karl Toko Ekambi (deux buts et une passe dé)

Au Parc OL, Jérémy Laugier
— 
Karl Toko Ekambi s'est montré décisif ce jeudi soir contre Brondby.
Karl Toko Ekambi s'est montré décisif ce jeudi soir contre Brondby. — PHILIPPE DESMAZES / AFP

Les matchs de l’OL sont rarement décevants ces dernières semaines, n’est-ce pas chers 20 Minutos ? Cette fois, on pensait qu’on se dirigeait vers un nul un peu tristoune, puis le MVP de la Ligue Europa en a décidé autrement. Sacré « Karlito » quand même : avec deux buts et une passe dé, il nous a embrasé cette seconde période (3-0). Grand merci à tous de nous avoir suivis les amis, et on se retrouve très vite pour de nouvelles aventures sur 20 Minutes, avec notamment un article de retour sur ce match demain matin sur le site. Et dimanche soir, il y a une affiche qui a de la gueule pour l’OL, non ? La bise.

Et voilà, après cet énorme vent de folie en seconde période, c’est bouclé pour l’OL, tranquillement en tête de sa poule après ses deux nets succès contre les Rangers (0-2) et Brondby (3-0). Il se passe décidément un truc avec ce Lyon version Peter Bosz. L'OL affrontera après à deux reprises le Sparta Prague, son dauphin désormais (4 points), après sa courte victoire (1-0) du soir face à Glasgow. 

86e : Et le voilàààààààààààààà le but d’Aouar ! Enorme taf de Toko Ekambi, désormais sur le côté droit au départ. Il élimine son adversaire direct et balance un centre en pleine surface. La tête plongeante d’Houssem Aouar est encore une fois un peu sur Hermansen. Mais cette fois, le gardien danois ne peut repousser. 3-0 bien propre !

 

81e : Incroyable occase à nouveau annihilée par… une bouteille d’eau en pleine surface qui fait rebondir le centre d’Emerson et perturbe Rayan Cherki à la réception. Derrière Aouar (encore lui) ne cadre pas.

75e : Décidément, ça ne veut pas rigoler pour Houssem Aouar (encore) ce soir. Servi par Rayan Cherki (très bonne rentrée de sa part qui pourrait lui faire du bien) et sur la droite de la surface, Houssem Aouar bute sur Hermansen.

72e : C’est la folie au Parc OL. Alors qu’il ne se passait quasi rien pendant un gros quart d’heure à la reprise, Houssem Aouar passe tout près du 3-0. On lui reprochait ses récentes frappes de poussin, là il s’est joué du capitaine danois en un contre un dans l’axe avant de balancer une sacoche qui fracasse le poteau de Brondby. Le message est clair : l’OL est maintenant en pleine confiance et peut viser le goal average dans cette fin de match.

71e : On fiiiiiiiiiiiiiiiire le Toko, en lice pour finir meilleur buteur de cette Ligue Europa ! Doublé pour lui ce soir (et trois buts au total après son bijou d’Ibrox Park), après une nouvelle ouverture bien distillée de Thiago Mendes à destination de l’entrant Rayan Cherki. Celui-ci élimine son adversaire et son centre fort n’est que repoussé par Hermansen. Toko Ekambi en profite parfaitement.

 

64e : Ouiiiiiiiiiiiiii le voilà le but lyonnais. Alors que l’OL était de plus en plus poussif, il a suffi d’une ouverture bien sentie de Thiago Mendes, d’une remise de la tête parfaite en s’arrachant de Lucas Paqueta, et du réalisme de Karl Toko Ekambi (sur ce coup) pour conclure à bout portant. L’OL est cette fois bien devant (1-0) !

 

60e : Coup franc très bien placé aux 18 m pour l'OL, un peu décalé à droite. On s'attend tous à une tentative de la patte gauche de Shaqiri ou Paqueta. Mais à la surprise générale, c'est... le droitier Thiago Mendes qui s'y colle. Sans conviction, ça s'envole dans le virage nord. Choix bien bien bidon sur le coup.

55e : Booooooon, mine de rien il n’y a pas eu d’occase franche en deuxième période, et le choix de laisser Lucas Paqueta en faux 9 nous laisse de plus en plus perplexe. A voir si Kadewere, Cherki voire l’inexpérimenté Bradley Barcola ne pourraient pas apporter de la fraîcheur dans la dernière demi-heure. Voire aussi Malo Gusto qui pourrait apporter davantage offensivement que Léo Dubois. Peter, à toi de jouer.

48e : Fait assez rare pour être souligné au Parc OL : un supporteur vient d’entrer sur la pelouse pour aller encourager de près Thiago Mendes et Houssem Aouar. Tiens, ça nous rappelle cette histoire par contre. Vache, 2017, ça ne nous rajeunit pas encore cette affaire.

 

C’est reparti ici dans une belle ambiance, même si le stade n’est même pas rempli à moitié ce soir.

C’est la mi-temps ici et c’est mal payé de 0-0 pour l’OL, qui a quand même beaucoup tenté, avec 69 % de possession et 15 tirs tentés à 2. On retiendra les deux plus grosses occases pour Aouar et Paqueta, avec un poteau à la clé pour le Brésilien. Allez, on vous laisse quelques minutes.

44e : Le parcage visiteur de supporteurs danois a fière allure au Parc OL. Il parvient même parfois à se faire entendre.

 

36e : Sacré Karl Toko Ekambi : lancé en contre-attaque sur son aile gauche, il nous lâche les mêmes passements de jambes que sur son but d’anthologie à Glasgow avant d’enchaîner… une passe en louche improbable (et cataclysmique il faut le dire) pour personne. Comment mieux résumer le Toko que ces deux dénouements d’actions si opposés en deux semaines ?

33e : Dites donc, ils ont quand même sacrément régalé toute la journée nos amis Danois, y compris dans le métro.

 

31e : Alors que les chants anti-Stéphanois fusent avant même la fameuse 42e minute (le numéro de département de la Loire pour les non-Lyonnais), effet derby dans trois jours oblige, Shaqiri y va de sa tentative, mais sa frappe surpuissante finit en plein virage sud.

28e : Au tour de Thiago Mendes de tenter sa chance de volée, après un nouveau joli mouvement collectif et un renvoi dans l’axe de la défense danoise. Hermansen est tranquillou sur la trajectoire, mais on ne donne pas cher de ses chances de garder un clean-sheet ce soir (alerte post poisse).

27e : Pouuuuuuuuh le poteau pour Lucas Paqueta ! Bien servi dans l’axe par Maxence Caqueret, le Brésilien lâche une frappe puissante à terre de 20 m. Hermansen est archi battu mais il est tout heureux de voir la frappe finir sur son montant gauche.

20e : Elle est là la plus grosse occase du match : Houssem Aouar sollicite plein axe un une-deux avec Lucas Paqueta (autant vous dire deux gars amis avec le ballon quoi). Le numéro 8 lyonnais hérite du ballon, mais comme contre Troyes où son manque de réalisme était saisissant, il manque son duel avec Hermansen, qui repousse de la jambe en corner.

12e : Ça se rapproche pour l’OL puisque Karl Toko Ekambi, après un échange avec Xherdan Shaqiri, repique dans l’axe et frappe du pied gauche. Hermansen intervient et bloque assez tranquillement le premier tir cadré du match.

9e : Au tour de Xherdan Shaqiri de créer le danger: sa frappe passe de peu à côté et elle confirme que l'OL est bien entré dans son match.

4e : Ça démarre pas mal côté lyonnais ! Maxence Caqueret d'un centre, puis Thiago Mendes d'une frappe nettement au-dessus tentent leur chance. Sans réussite jusque-là, mais le match est bien lancé.

18h45 : Allez zou, c'est parti au formidable outil, les z'amis !

18h40 : A noter que les supporters danois ont donné de la voix cet aprem dans le centre de Lyon.

 

18h35 : Bon, pas garanti que vous connaissiez grand monde (tout comme nous) mais voici le 11 danois du jour

 

18h30 : Re les gens, sans plus tarder voici la compo lyonnaise. Un enseignement principal: l’homme a tout faire Lucas Paqueta va dépanner en pointe. Son compatriote Bruno Guimaraes est (enfin) ménagé au milieu. Thiago Mendes le remplace.

 

17h45 : Avant de vous retrouver dans 45 minutes (si le périph' ne nous met pas trop la misère) pour vous faire vivre l’avant-match, et notamment les compos d’équipes, on a de quoi vous faire patienter avec un sujet publié récemment sur l’OL. On s’est intéressé à l’homme en forme +++ côté lyonnais, à savoir Lucas Paqueta, pas loin d’être le MVP de ce début de saison en Ligue 1, et chouchou absolu des supporteurs lyonnais, qui lui ont même consacré une chanson. A tout vite les amis.

 

Hello et bienvenue par ici les 20 Minutos ! La Ligue Europa fait son retour au Parc OL ce jeudi (malheureusement à cet horaire de 18h45 bien pénible pour tout le monde). Il s’agit d’une première depuis… la finale de l’épreuve perdue par l’OM contre l’Atlético de Madrid (0-3) en mai 2018. Ça fait donc une paille et franchement, au vu de l’effectif, de ses ambitions affichées, et de son joli parcours en 2017 (demie contre l’Ajax), on se prend à croire que les Lyonnais peuvent aller loin dans cette compétition semblant à leur dimension. Les débuts plein de maîtrise dans un Ibrox Park bondé il y a deux semaines (0-2 face aux Rangers) ont évidemment confirmé cette impression. OK, il commence à y avoir une infirmerie bien remplie en cadres, entre Denayer, Boateng, Dubois, Dembélé et Slimani. Mais hormis au poste d’avant-centre de métier, pour lequel  Peter Bosz récupère tout juste le seul Tino Kadewere, l’OL aura à n’en pas douter encore fière allure sur le papier ce jeudi contre Brondby IF. A trois jours d’un derby qui s’annonce (comme d’hab) explosif au vu de la crise à Sainté, il faudra évidemment éviter de sous-estimer cette équipe danoise méconnue, qui a entamé la Ligue Europa par un nul contre le Sparta Prague (0-0).

» Pour vibrer avec nous devant cet OL-Brondby, rendez-vous par ici dès 18h30, avec un coup d’envoi à 18h45 (oui oui, pile à l’heure des bouchons lyonnais)…