Losc-Wolfsburg : A défaut de victoire, Lille a au moins retrouvé le moral

FOOTBALL Tenu en échec à domicile mardi soir (0-0) face à Wolfsburg, le Losc a réussi malgré stout son meilleur match depuis le début de saison

Francois Launay
— 
Angel Gomes et Lille ont réussi un bon match
Angel Gomes et Lille ont réussi un bon match — AFP
  • Lille a été tenu en échec mardi par Wolfsburg en ouverture de la Ligue des champions.
  • Mais la prestation des Nordistes a été rassurante après un début de saison compliqué. 

S’il n’est pas arrivé en conf de presse en faisant tourner les serviettes ou en chantant le petit bonhomme en mousse, Jocelyn Gourvennec avait l’air assez détendu et souriant. Pourtant, le Losc, tenu en échec par Wolfsburg (0-0), n'a pas remporté son premier match de poules de Ligue des champions. Mais la prestation des joueurs lillois a clairement rassuré un entraîneur désorienté après le non-match réalisé vendredi en Ligue 1 à Lorient (2-1).

« Compte tenu de ce qui s’était passé à Lorient, je suis satisfait du contenu. On s’est mis en mode coupe européenne. Il fallait hausser le curseur, hausser le niveau sur le plan technique, en termes d’organisation. Il fallait avoir une équipe dense, solide, ce qu’on a été car on n’a rien concédé à Wolfsburg. On a répondu présent, on a fait honneur à la compétition. On a bien représenté le club, le Losc et la Ligue 1 », s’est réjoui l’entraîneur nordiste.

Un manque d’efficacité fatal

Mardi face à Wolfsburg, le Losc a clairement disputé son meilleur match depuis le début de saison. On a cru même parfois retrouver l’ADN du Losc sacré champion de France la saison dernière « On avait besoin de créer quelque chose, de relancer la machine qui n’est pas repartie comme on le voulait cette saison. Mais il faut faire encore mieux pour que le poteau ou la VAR bascule de notre côté », poursuit Gourvennec.

Car contre le leader de Bundesliga, il n’aura manqué que l’efficacité, celle qui fait toute la différence entre un nul et une victoire. Pourtant le Losc a bien cru marquer puis même obtenir un penalty à la dernière seconde. Mais à chaque fois la VAR est venu mettre son grain de sel pour une histoire de centimètres.

« Ce qu’on peut se reprocher, c’est de pas avoir bien fini nos actions. Ça ne se joue qu’à quelques centimètres. Mais on a montré qu’on était capable d’être conquérant, d’être ensemble, c’est ça qui est important. Ce n’est qu’un point mais on continue notre chemin », apprécie Gourvennec. Reste à confirmer ce regain de forme dès ce samedi à Lens pour un derby du Nord qui s’annonce déjà chaud bouillant.