Ultra-Trail du Mont-Blanc : L'insatiable François D'Haene survole pour la quatrième fois le sommet mondial de Chamonix

MONTAGNE A 35 ans, le coureur rhodanien entre un peu plus dans l’histoire de l’ultra après avoir remporté pour la quatrième fois l’UTMB (171 km, 10.000 m de dénivelé positif)

Jérémy Laugier
— 
François D'Haene l'a une nouvelle fois emporté ce samedi à Chamonix.
François D'Haene l'a une nouvelle fois emporté ce samedi à Chamonix. — Laurent Salino/UTMB
  • Après 2012, 2014 et 2017, François D’Haene vient pour sa quatrième participation à l’Ultra-Trail du Mont-Blanc de l’emporter ce samedi à Chamonix.
  • Ce nouvel exploit du coureur rhodanien sur l’UTMB (171 km et 10.000 m de dénivelé positif) lui permet d’être le plus titré sur l’épreuve reine de l’ultra-trail.
  • Régulier malgré des douleurs aux jambes, il a su résister à un retour d’Aurélien Dunand-Pallaz (à douze minutes), en signant un temps de 20h46 sur la course.

De notre envoyé spécial à Chamonix,

François D’Haene tient son doublé inédit. Seulement six semaines après avoir conquis sa première Hardrock 100 dans le Colorado, le traileur rhodanien a une nouvelle fois dominé la concurrence sur l’Ultra-Trail du Mont-Blanc (171 km et 10.000 m de dénivelé positif) en bouclant l’épreuve samedi en 20h46, avec 12 minutes d'avance sur Aurélien Dunand-Pallaz. Il a sereinement laissé deux surprenants traileurs, l’Australien Morgan Pillet, en tête après 21 km à Saint-Gervais, et le Péruvien Remigio Huaman Quispe, leader à Notre-Dame-de-la-Gorge (35 km), animer le début de course vendredi. Puis s’en est suivi un long mano a mano avec Jim Walmsley.

Prudent comme rarement sur un UTMB vendredi soir, l’Américain était parfaitement dans le coup à Courmayeur (78 km). Mais les conditions climatiques difficiles dans la foulée, au col du Grand-Ferret, ont eu raison du recordman de la Western States 100, contraint à l’abandon après avoir perdu 15 places dans les 10 km suivant la sortie du ravitaillement de Courmayeur.

Ici ce samedi matin dans le col des Montets, où les coureurs étaient bien encouragés, François D'Haene n'a jamais vraiment laissé son dauphin Aurélien Dunand-Pallaz croire à la victoire finale.
Ici ce samedi matin dans le col des Montets, où les coureurs étaient bien encouragés, François D'Haene n'a jamais vraiment laissé son dauphin Aurélien Dunand-Pallaz croire à la victoire finale. - Jérémy Laugier/20 Minutes

Il dépasse Kilian Jornet et Xavier Thévenard

Une pluie d’abandons a d’ailleurs eu lieu dans la nuit, entre l’ancien triple vainqueur de l’UTMB Xavier Thévenard (après seulement 50 km), l’Américain Tim Toffelson, lui aussi prétendant au podium, ainsi que les éphémères leaders Morgan Pilley et Remigio Huaman Quispe. Cette nouvelle performance de haut-vol d'un François D’Haene souffrant des jambes depuis la mi-course porte à quatre son nombre de sacres à Chamonix. C’est simple, à chaque fois que le viticulteur du Beaujolais s’inscrit sur l’épreuve reine de l’ultra-trail (2012, 2014, 2017, 2021), il l’emporte.

Là aussi, on est face à un exploit inédit, puisque François D’Haene partageait jusque-là trois UTMB avec Kilian Jornet et Xavier Thévenard. A voir la brutale défaillance de ce dernier, on saisit encore un peu mieux la portée des exploits répétés de François D’Haene, que ce soit dans les Alpes, à La Réunion ou aux Etats-Unis.