Pour Benzema, c'est opération séduction à Barcelone

FOOT L'idée de recruter le buteur lyonnais a ses défenseurs et ses septiques au Barça...

Alexandre Pedro

— 

 Olympique Lyon's Karim Benzema celebrates after scoring against Olympique Marseille during their French Cup soccer match at the Gerland stadium in Lyon January 28, 2009.    REUTERS/Robert Pratta (FRANCE)
 Olympique Lyon's Karim Benzema celebrates after scoring against Olympique Marseille during their French Cup soccer match at the Gerland stadium in Lyon January 28, 2009.    REUTERS/Robert Pratta (FRANCE) — REUTERS/Robert Pratta

Sa blessure à la hanche presque oubliée, Karim Benzema a l’occasion de frapper les esprits, mercredi à Barcelone où Lyon doit créer l’exploit après le match nul concédé à Gerland (1-1) en 8e de finale de Ligue des champions. Malheureux dans le dernier geste à l’aller, le Lyonnais veut faire trembler les filets du Nou Camp. La qualification lyonnaise en dépend, sa cote quant à un éventuel départ à l’étranger aussi.

>> Barcelone - Lyon: un match à suivre et à commenter en live comme-à-la-maison dès 20h45

Le contexte, l’enjeu, tout semble réuni pour attiser l’attention des dirigeants barcelonais. Depuis une interview donnée au quotidien catalan «El Mundo Deportivo» en février 2008, Benzema ne cache pas son faible pour son adversaire du soir. «J’aimerais jouer un jour pour le Barça», confiait-il alors. La presse espagnole n’a d’ailleurs pas manqué de le placer face à son destin. «Si Benzema veut conserver un prix digne d'un crack lors du prochain mercato, mieux vaut qu'il fasse un grand match», prévient le quotidien «AS».

Trop cher pour Guardiola

A Barcelone, le cas du prodige français divise. Cette semaine, les médias locaux ont évoqué les divergences entre l’entraîneur Pep Guardiola et Txiki Begiristain, l’homme fort du recrutement barcelonais. Begiristain milite pour faire de Benzema un dossier prioritaire, Guardiola penche, lui, pour la piste David Villa. Sans dénigrer le talent de Benzema, le technicien manque de s’étrangler quand est évoquée la somme demandée par Jean-Michel Aulas pour lâcher son protégé: «C'est un très bon joueur, vraiment beaucoup de talent… Mais 100 millions d'euros, c'est beaucoup d'argent.»

Sans être catastrophiques, les dernières performances de l’attaquant lyonnais ne plaident pas pour le courant Begiristain. D’autant que le FC Valence, criblé de dette, ne paraît pas en position de force pour négocier un départ de Villa au prix fort. Karim Benzema dispose de 90 ou 120 minutes pour inverser cette tendance. Mais rien ne lui interdit de poursuivre son bail avec l’OL. Il n’a jamais que 21 ans.